Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2010

Marine Le Pen dénonce les hamburgers halal de Quick

Dans huit de ses restaurants, la chaîne de fast-food teste des menus uniquement halal.

NOÉMIE DESTELLE

marine le pen.jpgDe la viande halal chez Quick ? Pour Marine Le Pen, «ceux qui ne veulent pas manger halal n'auront même pas le choix. Je trouve cela inadmissible.» La vice-présidente du Front national a dénoncé, dimanche sur Canal + la dernière initiative de la chaîne de fast-food.

Depuis décembre, La direction de Quick France propose en effet dans huit de ses restaurants – sur plus de 300 implantés en France – uniquement des hamburgers halal : deux à Marseille (Bouches-du-Rhône), à Argenteuil et Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), Buchelay (Yvelines), Roubaix (Nord), Toulouse (Haute-Garonne) et Villeurbanne (Rhône).

Le porc y est remplacé par de la dinde fumée et la viande uniquement halal, provenant d'animaux abattus selon le rite islamique – donc égorgés la tête tournée vers La Mecque par un sacrificateur agréé. Donc, pas de bacon dans le «strong bacon», mais de la dinde au «goût bacon». De quoi irriter certains clients, selon des témoignages recueillis par la presse locale.

«Est-ce que c'est normal que tous les gens qui viennent au Quick soient obligés, par l'intermédiaire de cette viande halal, de verser une taxe aux organismes islamiques de certification ?», demande la vice-présidente du Front National. La candidate FN aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais fait référence à une redevance perçue par les organisations islamiques assermentées, au kilo de viande certifiée halal.

Sur le fond, la direction de Quick France refuse de répondre pour l'instant. Elle explique en revanche qu'il ne s'agit que d'une «phase d'expérimentation de plusieurs mois», sans préciser de date de fin. «Avec ce test, nous voulons valider l'intérêt commercial et la faisabilité technique de cette nouvelle offre.» Il faudra attendre «plusieurs mois», donc, avant de savoir si le bacon réapparaîtra dans les fast-food Quick, ou si les hamburgers halal seront maintenus dans ces restaurants, voire étendus.

« Il faut que Quick soit équitable »

Répondant à Marine Le Pen sur Le Post.fr, Kamel Chibout, président de la fédération régionale de la Mosquée de Paris et du Grand Est de la France, estime qu'«il est vrai que la taxe [aux organismes musulmans] est répercutée sur le consommateur. Mais nous sommes tous des consommateurs. On paie tous des taxes sur des produits qu'on ne consomme pas. Par exemple, celui qui paie des impôts pour les routes et qui n'a pas de voiture.»

Séduire les clients musulmans, d'accord, mais en laissant le choix aux autres, préconise Kamel Chibout. Selon lui, «Quick stigmatise la communauté musulmane. C'est malheureux que Quick ne fasse plus de sandwich au bacon. Je comprends les consommateurs qui ne sont pas musulmans et qui ne sont pas contents. Il faut que Quick soit équitable vis-à-vis de tous les consommateurs, même les non musulmans. »

Source

15:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/02/2010

Skate-board et auto-défense

Skateur VS Lascard(avec poing americain!) from Loic Ridou on Vimeo.

 

Autre VIDEO sur l'auto-défense, Etats-Unis (des skateurs sont menacés par une racaille latino armée):

http://www.nothingtoxic.com/media/1248628512/Armed_Gunman...

 

Source: François de Souche

13:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Citation du jour

 

Les renseignements généraux ont établi un profil type des principaux délinquants dans ces groupes, à partir de l’étude de 436 meneurs, recensés dans 24 quartiers sensibles. Parmi eux, 87 % ont la nationalité française ; 67 % sont d’origine maghrébine et 17 % d’origine africaine. Les Français d’origine non immigrée représentent 9 % des meneurs, selon les RG.

Le Monde, 25 février 2006

 

Source: François de Souche

11:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

13/02/2010

Maurice et les banlieues (Skyrock)

1996 – Dans son émission sur Skyrock*, “Qui va là, je te prie”, Maurice donne son opinion sur les banlieues…

 


Maurice Skyrock : Les banlieues
Cargado por -Gavroche-. - Descubre más personajes de la webcam.


“Je pense que dans ces banlieues il y a beaucoup de gens qui ne servent à rien, mettent le bordel, brûlent des caisses, abîment leur cadre de vie et viennent ensuite nous dire qu’on ne s’occupe pas d’eux. Et tant qu’ils seront là, qu’ils auront cette mentalité, ça ne changera pas. On pourra allonger du blé, refaire, retaper, ça ne changera pas.”


13 ans plus tard, le ton a bien changé sur cette radio…

* Aujourd’hui Maurice officie sur la radio d’Arthur, Oui FM.

 

Source: Francois de Souche

15:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

12/02/2010

Appel solennel de Jean-Marie Le Pen

 

Source: Francois de Souche

20:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen |  Facebook | |

08/02/2010

Citation du jour

poniatowski déclaration.png

06/02/2010

Citation du jour

"La question sociale de l’immigration n’est qu’une illustration plus visible, plus grossière, de l’exil de l’Européen dans sa propre société."

Jean Baudrillard, Libération, 18 novembre 2005

 

Source: François de Souche

 

02:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : immigration |  Facebook | |

Débat musclé entre Xavier Bertrand et un journaliste


Débat musclé entre Xavier Bertrand et un journaliste
envoyé par publicsenat. - L'info internationale vidéo.

02:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

03/02/2010

Citation du jour

«Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, « franchouillard » ou cocardier, nous est étranger, voire odieux.»

Bernard-Henri Lévy, Pierre Bergé et Georges-Marc Benamou

Source: Mécanopolis

15:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

01/02/2010

Nettoyage ethnique à Montfermeil…

Témoignage sans langue de bois d’une ancienne habitante du quartier des Bosquets, à Montfermeil (93):

 

Dans l’indifférence générale, chaque jour, des familles françaises souvent pauvres sont contraintes à l’exode à cause de l’immigration-invasion.

Un phénomène qui ne préoccupe ni les politiques, ni les pouvoirs publics et encore moins les associations de défense des droits de l’homme. Pire, non seulement ces victimes doivent fuir, mais l’arsenal juridique “antiraciste” et la pression morale leur interdisent de s’en plaindre car le simple fait d’énoncer le phénomène peut être considéré comme raciste. Bref, quand tu es blanc, même quand tu es victime tu es coupable….

Source: François de Souche

16:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montfermeil, ethnies |  Facebook | |

Débat sur le droit à l'antisionisme: Alain Soral vs Elisabeth Lévy

 

Source: François de Souche

15:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sionisme, antisionisme |  Facebook | |

Citation du jour

« Des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et pas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ».

Houari Boumédiène, ancien président algérien, 1974.

30/01/2010

Affaire Clearstream: «Comme par hasard, le procureur fait appel...»

INTERVIEW

Le magistrat Dominique Barella estime que le procureur de la République, Jean-Claude Marin, est «totalement sous influence», et obéit aux instructions de Nicolas Sarkozy.

sarkozy soviet.jpg

 

Recueilli par MARIE PIQUEMAL

Dominique Barella, magistrat et ancien membre du conseil supérieur de la magistrature, revient sur le jugement rendu jeudi dans l'affaire des faux listings Clearstream. Et sur l'annonce, ce vendredi matin, par le procureur de la République, Jean-Claude Marin, de son intention de faire appel.

Comment interpréter la décision du parquet de faire appel du jugement relaxant Villepin?

C'était évidemment prévisible. Le procureur est totalement sous influence, il obéit aux ordres du ministre de la Justice, et donc du président de la République. Il n'a aucune indépendance, nous en avons la preuve encore une fois aujourd'hui.

Ce matin à la radio, le procureur Jean-Claude Marin assurait pourtant le contraire, déclarant ne pas avoir reçu d'ordre écrit de la chancellerie...

Depuis quand un procureur a besoin d'un écrit pour obéir ? S'il respectait cette règle, il aurait sauté depuis longtemps. Depuis le début de l'affaire Clearstream, Jean-Claude Marin ne s'est pas illustré par son indépendance. Il a quand même inventé une infraction complètement farfelue pour poursuivre Villepin: complicité de dénonciation calomnieuse par abstention. «Par abstention», ce terme ne rime à rien.

Pourquoi l'Elysée annonçait-il hier dans un communiqué que Nicolas Sarkozy ne faisait pas appel?

De toute façon, Nicolas Sarkozy, en tant que partie civile, ne pouvait pas faire appel du jugement de relaxe. Même un étudiant en deuxième année de droit connaît cette règle: la partie civile ne peut faire appel au pénal que sur les intérêts civils. Or, Villepin a été relaxé, il n'a rien à payer.

Est-ce une erreur? Ou bien une manœuvre politique?

Je ne crois pas une seconde que Sarkozy, avocat de profession et entouré d'une armada de conseillers juridiques, ait pu commettre une pareille erreur de droit. D'évidence, Nicolas Sarkozy, à la fois partie civile et le président, joue sur les deux tableaux.

La manœuvre est tellement grosse... Il annonce hier qu'il ne fera pas appel — alors qu'il ne peut pas faire appel, j'insiste — pour laisser penser qu'il n'y a pas d'acharnement. Et comme par hasard, 24 heures après, le procureur fait appel. Si Jean-Claude Marin était indépendant, pourquoi ne pas avoir fait appel tout de suite après le jugement ? C'est une manipulation politique, cela ne fait aucun doute. Nicolas Sarkozy instrumentalise la justice pour régler des problèmes personnels. C'est gravissime et vraiment inquiétant pour les justiciables.

Que voulez-vous dire?

Nicolas Sarkozy prépare une réforme pour supprimer l'instruction. Demain, il n'y a aura donc plus de juge d'instruction, suffisamment indépendant pour instruire l'enquête. C'est le parquet, totalement aux ordres de l'Elysée, qui s'en chargera... Il faut que les Français comprennent ce que cela signifie : aujourd'hui, c'est un homme politique connu qui est victime d'acharnement, mais demain, à qui le tour? C'est une triste journée pour la justice. Sarkozy vient de signer la fin de la séparation des pouvoirs, il a tué Montesquieu.

Dernière question: avec l'appel du parquet, que risque désormais Villepin ?

On recommence le procès, l'affaire va donc être rejugée. Comme si la justice n'avait que ça à faire...

Source: Libération

Clearstream: la nouvelle gaffe de Sarkozy

Le président a annoncé qu'il ne ferait pas appel de la décision de relaxe de Dominique de Villepin... Une possibilité dont il était de toute façon privé.

sarkozy 2.jpg

L'affaire Clearstream entraîne lapsus sur lapsus chez Nicolas Sarkozy. On se rappelle du mot «coupables», lancé lors de son interview télévisée de septembre dernier, à propos de personnes seulement accusées.

Tout à l'heure, dans son communiqué publié peu après l'annonce de la relaxe de Dominique de Villepin, le président a annoncé qu'il ne ferait pas appel de cette décision. «Le Tribunal a considéré que le rôle de M. Dominique de VILLEPIN dans la manipulation ne pouvait être prouvé. J’en prends acte tout en notant la sévérité de certains attendus le concernant. Dans ces conditions, j’annonce que je ne ferai pas appel de la décision du Tribunal correctionnel.»

Mais, en tant que partie civile, Sarkozy ne peut pas faire appel de cette décision de relaxe. L'article 497 du code de procédure pénale précise que, en matière correctionnelle, seul le parquet et les personnes condamnées sont en droit de le faire. La partie civile peut faire appel «quant à ses intérêts civils seulement», dixit la loi. Et comme Villepin n'a pas été condamné à verser quoi que ce soit, cette phrase est sans objet. Une erreur surprenante de la part d'un président, dont la profession première est avocat...

Source

16:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clearstream, sarkozy, gaffe |  Facebook | |

Changement climatique: Ben Laden s'en prend aux Etats-Unis

1382737441.jpg

La chaîne de télévision Al-Jazira a diffusé vendredi des extraits d'un nouvel enregistrement audio attribué à Oussama Ben Laden, dans lequel le chef d'Al-Qaïda appelle la communauté internationale à boycotter les produits américains, et impute la responsabilité du changement climatique aux Etats-Unis et à d'autres pays industrialisés.

ours polaire.jpgDans ce nouveau message dont l'authenticité n'a pu être confirmée dans l'immédiat, Ben Laden met en garde contre les dangers du changement climatique, et déclare que le moyen de l'enrayer est de mettre à l'arrêt les "roues de l'économie américaine".

Il reproche aux pays industrialisés occidentaux d'être responsables de la faim, de la désertification et des inondations dans le monde, réclamant des "solutions drastiques" pour lutter contre le réchauffement climatique et "pas des solutions qui réduisent partiellement les effets du changement climatique".

Si Ben Laden a fait mention du changement climatique dans de précédents message, ce nouvel enregistrement est le premier qu'il consacre à ce sujet. Le message, qui ne comprend quasiment pas de rhétorique religieuse, pourrait constituer une tentative du chef terroriste de lancer un appel au-delà du cercle des militants islamistes extrémistes.

Le dirigeant d'Al-Qaïda vise également l'économie américaine dans cet enregistrement, appelant à un boycottage des produits américains et à la fin de la domination du dollar. "C'est le seul moyen de libérer l'humanité de l'esclavage et de la dépendance à l'Amérique", lance-t-il.

La diffusion de ce message intervient moins d'une semaine après celle d'un enregistrement dans lequel Ben Laden revendique la responsabilité de l'attentat manqué du 25 décembre à bord d'un avion de la Northwest Airlines et menace les Etats-Unis de nouvelles attaques. AP

Citation du jour

"La discrimination positive créera une tension avec les Français de souche. Les Français de souche issus des classes populaires rencontrent d’énormes difficultés d’insertion dans la vie sociale et économique, et voilà qu’ils voient arriver d’autres personnes qui, elles, ont des passe-droits du fait de leur naissance. Cela va créer une haine extraordinaire."


Malika Sorel, octobre 2007

 

Source: François de Souche

02:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sorel |  Facebook | |

29/01/2010

Affaire Clearstream: appel du parquet, Villepin accuse Sarkozy

Dominique de Villepin subira un second procès après la décision du parquet de faire appel de sa relaxe dans l'affaire Clearstream, un nouvel écueil que l'ancien Premier ministre impute à "l'acharnement" et à "la haine" de Nicolas Sarkozy à son encontre. 

Au lendemain du jugement du tribunal correctionnel de Paris innocentant Dominique de Villepin, le procureur a annoncé sur Europe 1 qu'il interjetait appel au motif "qu'il reste encore une part de vérité à faire émerger" dans cette affaire de manipulation de faux listings bancaires dans laquelle Nicolas Sarkozy était partie civile.

sarkozy soviet.jpgJean-Claude Marin a assuré qu'il n'agissait pas sur instruction de l'Elysée - Nicolas Sarkozy a constitutionnellement autorité sur le parquet. "En ne faisant pas appel, j'aurais trahi le protocole habituel de fonctionnement du ministère public", a-t-il expliqué.

Des arguments que récusent Dominique de Villepin et son avocat, Me Olivier Metzner.

"Je connais bien Jean-Claude Marin, je le connais en tout cas suffisamment pour savoir que ce n'est pas sa décision", a dit l'ancien Premier ministre sur RMC.

"Ce qu'elle montre cette décision, c'est qu'un homme, Nicolas Sarkozy, président de la République, préfère persévérer dans son acharnement, dans sa haine", a-t-il affirmé.

Me Metzner dénonce également "une décision politique".

Dominique de Villepin "viendra sereinement devant la cour d'appel et l'on voit mal comment ce jugement extrêmement argumenté pourrait être infirmé", a-t-il dit sur i>Télé.

"UN PIÈGE"

Le procureur de Paris avait requis 18 mois de prison avec sursis et 45.000 euros d'amende contre Dominique de Villepin.

Nicolas Sarkozy avait fait savoir jeudi par communiqué qu'il était satisfait du jugement et qu'il ne souhaitait pas d'appel.

Le deuxième procès devrait se tenir fin 2010-début 2011, alors que les états-majors politiques se mettront en ordre de bataille pour l'élection présidentielle de 2012.

Un calendrier judiciaire qui compromettrait pour Dominique de Villepin le lancement éventuel d'une campagne électorale.

Villepin.jpgCe dernier n'a pas fait mystère par le passé de ses ambitions présidentielles mais il cultive l'ambiguïté sur ses intentions pour 2012.

Réaffirmant n'éprouver ni "rancoeur" ni "rancune" envers Nicolas Sarkozy, il a laissé entendre vendredi, avec un mépris voilé, qu'il ne se plaçait pas dans une logique d'affrontement avec le chef de l'Etat au sein de sa famille politique.

"J'ai été aux côtés de Jacques Chirac lors de la campagne de 1995. Jacques Chirac ne s'est pas battu contre Edouard Balladur", a-t-il expliqué sur RMC, évoquant le duel à droite qui avait marqué la présidentielle de 1995.

"Débattre aujourd'hui avec un homme qui est guidé par la haine, c'est m'éloigner des Français", a souligné Dominique de Villepin, accusant Nicolas Sarkozy et son entourage de lui "tendre un piège" politique.

S'agissant de ses projets pour l'avenir, il a précisé qu'il prendrait "sereinement" une décision "dans les prochaines semaines". Après sa relaxe, Dominique de Villepin avait déclaré qu'il "entendait contribuer dans un esprit de rassemblement au redressement de la France".

"LES CHEVAUX DE LA GUERRE INTERNE"

Vendredi, il a décrit son futur engagement en termes plus acerbes: "Quand au sommet de l'Etat l'exemple fait défaut, il faut que d'autres hommes, que d'autres femmes portent le fardeau du pouvoir".

Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP, a regretté sur i>Télé que Dominique de Villepin fasse de ce dossier "une affaire personnelle".

"Dominique de Villepin est présumé innocent. Il a tout loisir de se présenter à la présidentielle", a-t-il dit.

Plus tôt, sur RTL, le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, avait déclaré que les militants du parti majoritaire voulaient "avant tout de l'unité et du rassemblement".

Mais pour le député UMP "villepiniste" Georges Tron, la guerre est déclarée.

"On nous demande de remonter sur les chevaux de la guerre interne, eh bien on va remonter sur les chevaux de la guerre interne. Dominique de Villepin aurait maintenant bien tort de se gêner de devenir un opposant frontal", a-t-il dit sur i>Télé.

A gauche, l'ancienne ministre socialiste de la Justice Elisabeth Guigou a estimé que la justice était "la victime" dans cette affaire. "Il y a un soupçon et ça c'est gravissime parce que la justice est l'un des piliers de la démocratie", a-t-elle dit à Reuters.

Sophie Louet, édité par Gilles Trequesser

Source: Reuters

28/01/2010

Islam et intégration: l'immigré marocain, qui avait arraché les yeux de sa femme, voit sa peine réduite de 10 ans en appel

Les faits remontent à juillet 2003.

Au cours d'une dispute avec sa femme, un ressortissant marocain âgé de 34 ans avait arraché les yeux de cette dernière, selon LCI.

L'homme était jaloux du moindre regard de sa femme envers un homme.

Les médecins n'avaient pas pu sauver les yeux de la victime.

Quand à l'auteur des faits, il avait pris la fuite en Allemagne où il a été interpellé.

Le jugement.

Lors du premier jugement devant la cour d'assises il avait été condamné à 30 ans de réclusion.

Jugé en appel devant la cour d'assises du Vaucluse il a été condamné à 20 ans de prison avec une période de sûreté équivalant aux deux tiers de la peine.

Il a également une interdiction définitive du territoire français, précise LCI.

La jeune femme, âgée de 23 ans, est aveugle depuis et porte des prothèses oculaires.

Source

13:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : islam, arrache, yeux, femme, marocain |  Facebook | |

Clearstream : Villepin relaxé, Lahoud et Gergorin condamnés

PARIS (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé jeudi l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin dans le procès d'une manipulation menée en 2004 avec de fausses listes de comptes bancaires de la société Clearstream. Lire la suite l'article

justice balance.jpgContre l'avis du parquet, qui demandait 18 mois de prison avec sursis et 45.000 euros d'amende contre lui, les magistrats jugent que l'accusation de "complicité de dénonciation calomnieuse" n'est pas établie.

Les juges ont estimé qu'il n'existait pas de preuve qu'il ait donné une instruction frauduleuse, et qu'il n'est pas davantage complice du délit par son abstention.

Dominique de Villepin était accusé d'avoir pris part à un complot visant à éliminer Nicolas Sarkozy, son rival à droite, de la course à la présidentielle de 2007.

Le tribunal déclare en revanche coupables Jean-Louis Gergorin, ancien vice-président d'EADS et Imad Lahoud, auteur présumé des fausses listes, ainsi que le consultant Florian Bourges. Le journaliste Denis Robert est relaxé.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

Jacques Attali: "Le Juif est devant"

Et si l'on appliquait à la France et à l'identité française les idées de Jacques Attali sur l'identité juive et l'avenir du peuple juif? Vous avez dit "deux poids, deux mesures"?

 


 

03:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jacques, attali |  Facebook | |

Vidéo du jour: Conflit ethnique à Bruxelles entre Blancs et Maghrébins

23 mai 2008: suite au viol d'une jeune fille par quatre maghrébins, des émeutes ethniques opposant des blancs et des maghrébins ont éclaté dans le quartier d'Anderlecht à Bruxelles.

Bruxelles, capitale européenne, compte déjà 30% de musulmans parmi sa population, et deviendra majoritairement musulmane dans quelques décennies...

 

 

 

00:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruxelles, anderlecht |  Facebook | |

27/01/2010

Citation du jour

"L’objectif, c’est de relever le défi du métissage. Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. C’est un impératif. On ne peut pas faire autrement (…) Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la république passe à des méthodes plus contraignantes encore."

Nicolas Sarkozy, 17 décembre 2008

 

Source: François de Souche

26/01/2010

Citation du jour

"Les Turcs conquièrent l’Allemagne comme les Kosovars ont conquis le Kosovo, par une forte natalité."

 

Thilo Sarrazin, administrateur de la Bundesbank, septembre 2009

 

Source: François de Souche

11:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : immigration |  Facebook | |

Anniversaire: 30 janvier 1945, le torpillage du Wilhelm Gustloff

GustloffGotenhafen.jpgLe 30 janvier 1945, le Wilhelm Gustloff est torpillé dans la mer Baltique par un sous-marin soviétique. 7.000 à 9.000 passagers périssent, essentiellement des civils allemands fuyant l'avance de l'Armée rouge.

Il s'agit sans doute de la plus grande catastrophe maritime de tous les temps, plus meurtrière que le naufrage du paquebot Lancastria, au large de Saint-Nazaire, le 17 juin 1940 (environ 5200 victimes), ou encore du Titanic, au large de Terre-Neuve, le 14 avril 1912 (1502 victimes).

Un baptême nazi

En Suisse, un Allemand dénommé Wilhelm Gustloff avait été porté à la tête du parti nazi local. Son zèle antisémite était particulièrement vif. Aussi un jeune activiste juif, David Frankfurter, l'assassina-t-il à Davos en 1936. Hitler décida de baptiser de son nom un paquebot en cours de finition.

Le Wilhelm Gustloff fut lancé à Hambourg le 5 mai 1937 en présence de la veuve du "héros" et du chancelier Hitler.

Il s'agit d'un vaisseau de croisière de grandes dimensions : 208 mètres sur 24, conçu pour transporter un total de 1865 personnes. Il n'a pas de classe de luxe contrairement aux usages du temps.

Le navire, qui fait la fierté de l'Allemagne nazie, accomplit quelques croisières à la fin des années 30. Après la déclaration de guerre de 1939, il est transformé en navire-hôpital et sert à rapatrier des blessés de la campagne de Norvège en 1940. Puis il est mis à quai dans le port de Gothenhafen (Prusse orientale), où on l'utilise dès lors comme caserne flottante.


Gustloff1938.jpg Nuit sans lune

Au tournant de l'année 1945, rares sont ceux qui nourrissent encore des illusions sur l'issue de la guerre. En Allemagne orientale, une multitude de réfugiés civils et militaires fuit l'avance des armées soviétiques. Beaucoup ont pris place à bord du Wilhelm Gustloff, lequel lève l'ancre du port de Gotenhafen au matin du 30 janvier 1945. Leur espoir est d'atteindre Hambourg, qui est encore libre de toute occupation.

La liste officielle fait état de 6.050 personnes à bord : membres d'équipage, soldats et réfugiés. Dans les faits, ce nombre est très supérieur. Il dépasse les 8.000 personnes et de récentes recherches (Heinz Schon) avancent le chiffre de 10.050 personnes !

Dès la première nuit, des sous-marins russes sont signalés. Trois d'entre eux sont repérés et considérés comme sans risque. Un quatrième, le S13, sous le commandement d'Alexandre Marinesko, est resté en rade à Turku (Finlande) sans rejoindre son escadre. Le commandant passe pour difficile à contrôler, porté sur la vodka et les femmes. Après quelques jours de patrouille, il câble à Léningrad : Nous avons sillonné les eaux près de la tanière fasciste, mais aucun de ces chiens n'a osé se montrer ».

Sur le paquebot, au soir du 30 janvier, un matelot fait irruption sur la passerelle avec un message radio. Une formation de dragueurs de mines fait route vers le Wilhelm Gustloff. Le commandant ordonne d'allumer les feux de position pour éviter une collision - en réalité les obstacles signalés n'existent pas.

Par malheur, le sous-marin S13 se trouve alors en patrouille de surface à quelques miles de là, le long de la côte basse de Poméranie antérieure. Son officier de quart signale aussitôt cette proie inespérée.

Marinesko tient sa victime et fait armer quatre torpilles dénommées « pour la mère-patrie », « pour Staline », « pour le peuple soviétique » et « pour Léningrad ». Tirées à 700 mètres sur une cible aussi massive, elles n'offrent guère d'échappatoire et le navire dépourvu de blindage est aussitôt transpercé. Au moins deux des torpilles atteignent la salle des machines.

En moins d'une heure, l'orgueilleux paquebot est coulé. La panique devient générale, les canots de sauvetage pris d'assaut sont couverts de glace par une température de -15 ° C.

Selon le témoignage d'Ursula Resas, les femmes prises de panique abandonnent leurs enfants pour s'échapper plus vite, les matelots, pistolet au poing, réservent l'accès des échelles de coupée aux femmes et aux enfants.

Le mécanicien Johann Smrczek rejoint le pont supérieur aménagé pour les blessés du front oriental. «C'est là que j'ai pris conscience du drame qui se déroulait en bas. À travers les vitres blindées, je ne pouvais les entendre crier. Mais les gens étaient serrés comme des sardines et le pont inférieur était déjà à moitié couvert d'eau. Et j'ai vu des éclairs, des coups de feu. Les officiers tuaient leur propre famille».

996 rescapés sont recueillis par des navires accourus à la rescousse. Cette catastrophe d'une ampleur inégalée est restée quasi-ignorée depuis, enfouie au milieu de tant d'autres drames vécus par les réfugiés allemands d'Europe centrale et orientale à cette époque. En outre, l'extermination des Juifs, rendue publique à la même époque, n'a cessé de rendre dérisoire par comparaison toute référence aux souffrances des Allemands, y compris dans leur propre pays.


Bibliographie

Le romancier Günther Grass (prix Nobel de littérature 1999) évoque le naufrage du Wilhelm Gustloff dans un ouvrage paru en 2002 sous le titre Im Krebsgang (Steidl Verlag, Gengen 2002). Il a été publié en français par le Seuil en octobre 2002 sous le titre "En crabe".

par Gabriel Vital-Durand

Source: Hérodote

 

10:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wilhelm gustloff |  Facebook | |

25/01/2010

Citation du jour

"Il ressort que chaque immigré qui franchit la frontière (250 000 par an) coûte 100 000 euros par an à la collectivité nationale, soit vingt fois plus que les Corses."


Yves-
Marie Laulan, économiste, président de l’Institut de géopolitique des populations, novembre 2005.

 

Source:  François de Souche

18:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

22/01/2010

La citation du jour

"Si on arrive déjà à socialiser les enfants, à parvenir à ce qu’ils s’écoutent, et à leur faire parler une langue qui ressemble au français, je serai content !"

Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, Le Figaro, 22 octobre 2008

 

Source:  François de Souche

13:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : darcos |  Facebook | |

20/01/2010

Les sondages de l'Elysée exclus de l'enquête parlementaire

La commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les sondages de l'exécutif, qui doit être mise en place prochainement, exclura l'Elysée de son champ d'investigation.

La commission des Finances de l'Assemblée, qui examinait ce mercredi la demande du groupe PS de créer cette commission d'enquête, a adopté un amendement en ce sens de son rapporteur, Olivier Carré (UMP).

Après un long débat parfois tendu, l'amendement a été adopté par 38 voix (UMP et Nouveau Centre) contre 25 (PS-PC-Verts). Les trois députés UMP "villepinistes", Marie-Anne Montchamp, Hervé Mariton et François Goulard, se sont abstenus.

Dans l'exposé des motifs de son amendement, Olivier Carré estime que la proposition de résolution socialiste "embrasse un champ trop large qui fragilise l'objet même de la commission d'enquête".

Il affirme que son amendement a pour objet de "préciser que le champ d'investigation de la commission d'enquête portera sur les enquêtes d'opinions commandées et financées sur les crédits des programmes du budget de l'Etat".

Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS, a fustigé la majorité. "Une nouvelle fois la majorité a décidé de violer le droit du groupe socialiste à constituer une commission d'enquête parlementaire sur les sondages, en faisant voter des amendements qui la vident de sa substance", dit-il dans un communiqué.

La demande du groupe PS, telle qu'elle a été modifiée mercredi, sera examinée le 27 janvier en séance publique. Seul un vote hostile à la majorité des 3/5e des députés pourrait empêcher la création de cette commission.

En novembre, la commission des Lois du Palais-Bourbon et le président de l'Assemblée, Bernard Accoyer (UMP), s'étaient opposés à une première demande du groupe socialiste de créer une commission d'enquête sur les sondages de l'Elysée.

Epinglé l'été dernier par la Cour des comptes pour des sondages payés par l'Elysée et publiés dans des médias proches du pouvoir, la présidence avait communiqué les factures à l'Assemblée. Son budget sondages pour 2008 s'est élevé à 3,281 millions d'euros. Il est évalué à 1,631 million en 2009.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Source: REUTERS

15:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élysée, sondages |  Facebook | |

18/01/2010

Zemmour : “Pie XII-Hitler, c’est comme le CRS-SS de 1968″

Ce matin sur RTL, Eric Zemmour réagissait à la visite de Benoît XVI à la Synagogue de Rome.

 

Source: François de Souche

13:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, gauchisme |  Facebook | |

La Norvège se désinvestit de la société israélienne Elbit

europe_israel.jpg(7 septembre 2009). La ministre norvégienne des Finances, Kristin Halvorsen, a annoncé jeudi que la société israélienne Elbit ne serait plus soutenue par le fond de pension scandinave pour des "raisons morales".

Le matériel de l'entreprise est utilisé pour surveiller la barrière de sécurité construite en Judée-Samarie.

"Nous refusons de financer des entreprises qui contribuent ouvertement à l'infraction du droit humanitaire international", a déclaré Halvorsen. Elle a ajouté que les actions avaient discrètement été revendues avant l'annonce officielle.

Selon la ministre, "le mur de séparation entrave de manière éhontée les déplacements des Palestiniens de la Judée-Samarie. Par conséquent, investir dans une entreprise qui participe à un tel projet revient à "contribuer à la violation de normes éthiques fondamentales".

Par ailleurs, deux autres compagnies ont été visées par le communiqué norvégien : l'entreprise française de défense Thales SA et l'exploitant minier d'Afrique du Sud DRD Gold Ltd.

La Norvège est un important exportateur de pétrole et de gaz naturel. Les revenus excédentaires de l'Etat sont placés sur le fond de pension global du gouvernement afin d'éviter que des fonds étrangers ne prennent trop de place dans l'économie intérieure du pays.

Le fond recueille actuellement, sous l'égide de la Banque centrale, l'équivalent de 333 milliards de dollars. Depuis 2004, un conseil éthique vérifie tous les investissements nationaux et publie régulièrement des recommandations.

Source: Parti Antisioniste

11:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israël, boycott, norvège |  Facebook | |

Afghanistan: les talibans lancent des kamikazes à l'assaut de la présidence

Un soldat afghan près d'un bâtiment en feu dans le centre de Kaboul, le 18 janvier 2010 (Photo Shah Marai/AFP)

Lundi 18 janvier 2010, 09h24
Les talibans ont lancé lundi des kamikazes à l'assaut du palais présidentiel et de ministères au centre de Kaboul, d'où retentissaient de puissantes explosions et des tirs nourris, et au moins 13 personnes avaient déjà été blessées en fin de matinée.

Quatre kamikazes sont morts, deux en actionnant leurs bombes et deux ont été tués par les forces afghanes de sécurité, dans ces attaques, a annoncé le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"Les objectifs sont le palais présidentiel, les ministères de la Justice, des Finances et des Mines, et la Banque centrale", a déclaré à l'AFP Zabibullah Mujahid, un porte-parole du commandement des talibans, par téléphone depuis un lieu inconnu.

"Vingt de nos kamikazes sont entrés dans la zone et les combats sont en cours", a-t-il ajouté, affirmant qu'un assaillant avait actionné sa ceinture d'explosifs à l'entrée du palais.

Plus de deux heures après une première déflagration et le début des attaques, des journalistes de l'AFP ont entendu une deuxième puissante explosion et les tirs nourris d'armes automatiques n'ont jamais cessé.

Carte de l'Afghanistan (Photo /AFP/Infographie)

Les télévisions afghanes ont montré un centre commercial en feu - attaqué par les talibans selon elles -, les forces de sécurité prenant position autour.

De la fumée s'élevait près d'un deuxième centre commercial à un kilomètre de là, le Gulbahar Centre, proche de l'hôtel Serena et où des tireurs embusqués de l'armée afghane ont pris position.

Une télévision afghane montrait une voiture calcinée avec les restes d'un corps humain.

L'air était saturé d'odeur de poudre et les rues de Kaboul bloquées par les forces de police dans le centre de la capitale.

"Pour l'heure, treize personnes blessées, pour la plupart des civils, ont été évacuées dans nos hôpitaux", a déclaré Ahmad Farid Rahid, le porte-parole du ministère afghan de la Santé.

La police a "tué au moins deux insurgés armés dans le centre commercial après avoir nettoyé le bâtiment", a indiqué l'Otan dans un communiqué.

Les "objectifs" des talibans sont tous concentrés autour de la place Pachtounistan, un quartier hautement protégé et sécurisé en raison de la présence de bâtiments officiels.

Des policiers afghans sur le site où a explosé une roquette, le 15 janvier 2010 à Kaboul (Photo Massoud Hossaini/AFP)

La force internationale de l'Otan (Isaf) a confirmé l'attaque et assuré aider les Afghans à "sécuriser la zone".

Les piétons ont fui ce quartier commercial très fréquenté, après la première explosion, a déclaré à l'AFP au téléphone un commerçant du quartier, Bahram Sarwary. "J'ai vu de la fumée s'élever d'un bâtiment situé près de la Banque centrale et du palais présidentiel et j'ai vu au moins une personne blessée", a-t-il ajouté.

Les attaques étaient relativement rares à Kaboul depuis la chute du régime des talibans fin 2001, mais elles se multiplient ces derniers mois alors que l'insurrection gagne du terrain.

Le 15 décembre, huit personnes avaient péri dans un attentat suicide près d'un hôtel accueillant des étrangers dans le centre de Kaboul.

Et fin octobre, huit personnes, dont au moins cinq employés étrangers de l'ONU, avaient été tuées dans l'attaque par les talibans d'une maison d'hôtes des Nations unies en plein centre-ville.

Les tirs de roquettes ont également connu une recrudescence dans les quartiers résidentiels de la capitale.

L'Afghanistan est en proie à l'insurrection meurtrière des talibans, en dépit de la présence de plus de 113.000 soldats étrangers.

L'année 2009 a été la plus meurtrière depuis la chute du régime taliban en 2001, aussi bien en ce qui concerne les victimes civiles que les forces de sécurité afghanes et internationales.

Source: L'Internaute