Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2012

Clémence pour les agresseurs

Clémence pour les agresseurs 
Bilal A., 29 ans, et Helmi S., 23 ans, sont tous deux en situation irrégulière et d'origine tunisienne. Le 14 juin, vers 0 h 45, ils agressent une jeune fille.

 
DIDIER SPECQ > didier.specq@nordeclair.fr
L'agression a lieu rue de Renaix à Tourcoing. On lui vole son téléphone blanc. La jeune fille résiste et crie. L'un des deux agresseurs lui colle la main sur la bouche. La victime mord la main qui l'étouffe. Mais la courageuse jeune fille est brutalisée et lâche prise. Sept jours d'immobilisation constatés par le médecin légiste aux urgences de l'hôpital Dron.
Toutefois, les deux inconnus, rapidement signalés, sont interpellés. Ils tiennent à la main leur pull à capuche. Dans une des capuches, on retrouve le téléphone blanc. Deux autres téléphones sont également découverts. Le premier a été volé deux heures plus tôt à la gare Lille-Flandres. L'autre à Roubaix une heure avant.

Un autre jeune

L'affaire est-elle claire ? Pas du tout ! D'abord, les deux clandestins jurent qu'un autre jeune, probablement voleur, qui était avec eux, aurait mis à leur insu le téléphone volé dans la capuche.
Et les deux autres ? « On les a achetés à des gitans » disent-ils. Le procureur Douglas Berthe souligne que l'heure et la date des deux achats prétendus sont antérieures à l'heure effective des vols. Donc, selon l'accusation, les deux prévenus mentent. Toujours est-il que le duo est poursuivi pour l'agression (niée) de Tourcoing et les deux recels de téléphones, tout autant niés. Pour le procureur Berthe, les deux hommes sont dangereux : « La victime de Tourcoing a été agressée, molestée, chosifiée. Mais, en plus, ils sont incapables de s'amender puisqu'ils nient et ne peuvent donc regretter ». Comme les casiers judiciaires des deux clandestins sont vierges, le procureur se contente de requérir trois mois de prison ferme.
En défense, avec beaucoup de ténacité, Me Alexia Navarro et Me Laurie Hayt plaident l'innocence totale des deux prévenus. La présidente Anne-Marie Farjot n'annonce que trois mois avec sursis pour les deux agresseurs. Le procureur et les deux coupables n'en croient pas leurs oreilles.


PNF: Avec la gauche au pouvoir, le laxisme judicaire déjà existant va aller en s'aggravant. Les juges rouges ont maintenant tous les pouvoirs pour pratiquer la justice politique qui correspond à leurs idéaux ethno-masochistes.

On risque d'entendre dans les médias de plus en plus le terme très politiquement correct de "clémence" qui n'est rien d'autre qu'une impunité totale pour des criminels ayant commis des faits très graves qui laissent des victimes doublement traumatisées.


Source: Nord-Eclair via Fdesouche.com

08:56 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |