Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2013

Ils lui volent son téléphone portable et le filment… (vidéo)


Commentaire sur Twitter:

"@SUXXCANDY: MDR JE PLEURE https://t.co/8qhMrMMWsA" SVP REGARDER! Merde les babtou il arrete jamais"

— DANS LE BINKS (@NicolasCarter) November 13, 2013"

 

via Fdesouche.com

11/09/2013

11 septembre 2008 - Incendie dans le tunnel sous la Manche: un "accident" selon la thèse officielle (rediff)

COQUELLES - Quatorze personnes ont été légèrement intoxiquées ou blessées dans l'incendie accidentel de trois camions, jeudi après-midi sur une navette ferroviaire dans le tunnel sous la Manche, où le trafic a été totalement interrompu.

incendie-dans-le-tunnel-sous-la-manche-14-blesses-legers.jpgIl pourrait néanmoins reprendre partiellement dans la journée de vendredi, a laissé entendre le PDG du groupe Eurotunnel, Jacques Gounon.

"Je pense, sans prendre d'engagement, qu'une remise en service à moitié de capacité pourra se faire dans la journée", a déclaré M. Gounon à la radio RTL.

La partie nord du tunnel, qui a été affectée par le sinistre, sera "évidemment fermée pendant plusieurs semaines", a-t-il ajouté.

"La chance, c'est que nous avons le tunnel sud qui lui est absolument intact", a-t-il poursuivi.

L'incendie a été "maîtrisé" vendredi peu après 08h00 (06h00 GMT), a annoncé à l'AFP le sous-préfet de Calais (nord de la France), Gérard Gavory.

"On entre maintenant dans une phase dite de +refroidissement+", a-t-il précisé.

"Il faut encore éteindre d'éventuels foyers résiduels et procéder à des vérifications complémentaires. On fait aussi marcher la ventilation" pour évacuer les fumées, a ajouté M. Gavory.

L'incendie s'est déclaré vers 15h00 à "5 km de la sortie du tunnel côté France". Il "serait parti du système de frein d'un camion qui aurait chauffé et se serait propagé au pneu", puis à deux autres camions, selon François Malhanche, directeur de cabinet du préfet du Pas-de-Calais (nord).

"Il semble que ce puisse être un accident, mais il n'y aura de certitude que lorsque l'enquête sera terminée", a déclaré de son côté la ministre française l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, lors d'un point presse tenu sur le site d'Eurotunnel.

"Deux des chauffeurs m'ont dit qu'ils avaient entendu une explosion suivie ensuite par des flammes", a-t-elle toutefois précisé, parlant également de "dégâts importants" probables dans le tunnel.

[PNF: Un système de frein qui chauffe - alors que le camion est à l'arrêt ... - peut-il exploser et produire des flammes de manière instantanée?]

Un des camions transportait du phénol (un acide, ndlr), mais ce n'est pas celui qui a brûlé.

La navette fret transportait 32 passagers, principalement des chauffeurs routiers, et une trentaine de camions. Tous étaient évacués en début de soirée.

Six personnes ont été légèrement intoxiquées par les fumées de l'incendie et transportées au centre hospitalier de Calais. Huit autres ont été légèrement blessées, certaines par des éclats de verre.

Eurotunnel a annoncé jeudi soir qu'aucun train ne circulerait vendredi, sans pouvoir garantir que le trafic serait rétabli samedi.

Eurostar a de son côté prévenu qu'elle ne "s'attend pas à pouvoir opérer de service" vendredi et appelé les voyageurs détenteurs d'un billet ou d'une réservation pour vendredi à "ne pas se rendre dans les gares".

S'agissant des départs du week-end, la société invite ses clients à consulter régulièrement son site internet (www.eurostar.com).

Environ 15.000 passagers qui devaient voyager avec Eurostar jeudi sont restés bloqués des deux côtés de la Manche, dont 2.000 se trouvaient dans des trains en circulation, rapatriés dans leur gare d'origine.

Selon la SNCF, quatre Eurostar ont été rapatriés vers la gare du Nord à Paris et celle de Saint-Pancras à Londres, qui ont enregistré de fortes perturbations.

Par ailleurs, de longues files d'attente, composées de centaines de poids-lourds et de voitures, se sont formées en fin de journée dans la région de Folkestone, entrée anglaise du tunnel, et également aux abords du port de Douvres, d'où de nombreux ferries partent pour la France.

Le tunnel sous la Manche est constitué de trois tunnels: un tunnel nord où l'on circule habituellement de l'Angleterre vers la France, un tunnel sud où l'on circule dans l'autre sens, et un tunnel de service, celui par lequel s'est déroulée l'évacuation.

Des incendies sont déjà survenus dans le tunnel sous la Manche. Le plus important, en novembre 1996, avait causé l'interruption du trafic pendant un mois et un autre, en août 2006, avait provoqué une interruption partielle de quelques jours.

 

13:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tunnel, incendie |  Facebook |

03/02/2013

La Syrie accuse Israël d'avoir bombardé un bâtiment militaire

L'armée syrienne a annoncé mercredi soir que l'aviation israélienne avait "directement bombardé" à l'aube un centre de recherche militaire situé entre Damas et la frontière libanaise.

"Un avion de combat israélien a violé notre espace aérien à l'aube et a directement bombardé un centre de recherche sur l'amélioration de la résistance et l'auto-défense dans la région de Jomrayah dans la province de Damas", a affirmé l'armée dans un communiqué publié par l'agence officielle Sana.

L'armée fait état de deux employés tués et de cinq blessés dans ce centre, qui a subi "d'importants dégâts" et dont le "bâtiment a été partiellement détruit".

"Israël coopère avec les pays hostiles au peuple syrien et leurs alliés à l'intérieur (de la Syrie) pour frapper les sites vitaux et militaires de l'Etat syrien pour tenter d'affaiblir son rôle de soutien de la résistance", accuse encore le communiqué.

L'armée ajoute ensuite "que des groupes terroristes ont essayé en vain à plusieurs reprises ces derniers mois d'entrer et de s'emparer de ce site". Le régime affirme, depuis le début il y a 22 mois d'une révolte devenue guerre civile, lutter contre des "terroristes" armés et financés par l'étranger.

"Israël bénéficiaire et parfois acteur des actes terroristes visant la Syrie"
Cette attaque prouve "désormais à tous qu'Israël est le moteur, le bénéficiaire et parfois l'acteur des actes terroristes visant la Syrie et son peuple résistant, en coordination avec les pays soutenant le terrorisme, dirigés par la Turquie et le Qatar", poursuit l'armée.

Le communiqué explique en outre que "les avions de combat israéliens ont pénétré (en Syrie) en volant en-dessous de la hauteur détectée par les radars".

Des habitants près de Damas avaient dit auparavant à l'AFP que des missiles avaient touché mardi vers 23H30 (21H30 GMT) un centre de recherches sur les armes non conventionnelles.

Selon eux, ce centre qui se trouve à Al-Hameh, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Damas, a été touché par six missiles qui l'ont détruit partiellement, déclenchant un incendie et faisant au moins deux morts.

Une vidéo mise en ligne par des militants anti-régime de la région ont montré des explosions dans la nuit, ainsi que des flammes au sol.

Tsahal refuse de commenter
Interrogée par l'AFP, une porte-parole de l'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire.

L'armée syrienne dément dans le texte ces informations, affirmant qu'aucun convoi n'a été visé et qu'Israël s'est rendu coupable d'une "agression caractérisée contre la souveraineté syrienne" qui "n'affaiblira pas la résistance".

De son côté, l'armée libanaise a fait état d'un survol particulièrement intensif de son territoire, affirmant que 16 avions de combat israéliens étaient entrés dans l'espace aérien libanais durant la seule journée de mardi.

L'armée israélienne a redéployé dimanche deux batteries du système antimissile Iron Dome dans le nord du pays en vue d'une éventuelle action militaire contre des cibles en Syrie ou au Liban.

A Washington, Maison Blanche et département d'Etat se sont refusés à tout commentaire sur l'action israélienne. Le chef du renseignement militaire israélien, le général Aviv Kochavi, se trouve actuellement à Washington où il a notamment rencontré le plus haut gradé américain, le général Martin Dempsey, ont indiqué à l'AFP deux responsables américains de la Défense.

7sur7.be

01/03/2011

1973 : Débat sur l’immigration (rediff)

Voici un débat sur le thème des travailleurs immigrés proposé par l’ORTF le 23 mai 1973 à une quinzaine d’invités issus de milieux sociaux et professionnels différents. Réactions à chaud sur le problème de l’immigration de ce panel « représentatif » de Français sélectionné par l’Ipsos.

 



 

15/06/2010

Apéro géant interdit à la Goutte d’Or : la France à l’envers

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente exécutive du FN :

marine le pen 3.jpgLa préfecture de police de Paris a interdit la tenue d’un apéritif géant « saucisson et pinard » qui devait se tenir le 18 juin dans le quartier parisien de la Goutte d’Or.

Sous la pression de la gauche communautariste et d’organisations politico-religieuses, l’Etat français capitule une fois encore, interdisant une manifestation parfaitement légale et ne troublant pas l’ordre public.

Ce même Etat se refuse depuis des mois à faire respecter la loi républicaine dans ces quartiers, autorisant la réquisition illégale par des musulmans de la voie publique pour organiser la prière du vendredi.

Incapable de s’attaquer à ceux qui remettent en cause l’ordre républicain, l’Etat cède à toutes les exigences communautaristes, acceptant de fait d’interdire une manifestation légale au prétexte incroyable qu’elle constituerait une provocation aux yeux d’une population qui bafoue, sans vergogne, chaque vendredi les lois de la République française !

L’interdiction de cet apéritif est un symbole : celui de l’inversion totale des valeurs qui est la ligne de conduite de nos dirigeants politiques.

Marine Le Pen, vice-Présidente du Front National dénonce cette lâcheté étatique qui conduit à abandonner le pouvoir et la gestion des territoires de la République à des officines politico-religieuses.

Après avoir dénoncé sans relâche, depuis des mois, les occupations illégales de la rue Myrha, elle exige du pouvoir politique une réaction digne d’un Etat républicain : le respect strict de la loi et une opposition sans concession aux pressions et revendications communautaristes.

Source: http://www.frontnational.com

Racisme anti-blanc: un Noir frappe une Blanche qui refusait de lui donner son numéro

Vidéo postée sur Facebook, par son auteur “BBR Négeu“, originaire de Bamako (Mali) et résidant à Bobigny (93)…

Une adolescente blanche refuse de donner son numéro de portable, elle se fait frapper…
La scène semble se dérouler sur l’espace de circulation entre le centre commercial Bobigny 2 et l’esplanade de la préfecture à Bobigny, près du métro et du tramway.

Les commentaires, sur Facebook, des amis de l’auteur de la vidéo sont assez éloquents.

 

 

Commentaire de Manuel Blancos sur FDS:

Les habituelles ficelles de l’anti-racisme à étages.

Scénario N°1 :
D’abord dire qu’il n’y a pas agression.
Ensuite parler de provocations de la victime.
Evoquer le racisme de la victime.

Scénario N°1 bis :
Parler de fait isolé
Devant l’évidence, parler de “quelques uns”
En appeler à la colonisation d’il y a 10 à 20 générations

Scénario N°1 ter :
Idem que le 1bis, mais rappeler qu’ils sont pauvres
Variante acceptée : ils sont pauvres et victimes de racisme continuellement

Scénario N°2 :
La victime est morte/violée/frapée/ou un mélange des 3 sans que le “sale blanc/che” n’a été prononcé.= pas de racisme

Scénario N°3:
Le “sale blanc/blanche” entendu avant de remplacer le drapeau Français par l’Algérien est un “débordement festif”

Scénario N°4:
La Marseillaise sifflée et conspuée comme en tunisie Dimanche soir est un “accueil chaleureux” (cf TF1)

Scénario N°5 :
Un cartographe se jette sur un couteau…

Scénario N°6 :
…etc etc etc

95% des réactions officielles utilisent 1 ou plusieurs de ces anti-racismes à géométrie variable et anti-France.

 

Source: François de Souche

Bobigny : Adama, 4 femmes, 46 enfants

A Bobigny, Fanta Sangaré accompagne des familles polygames dans leurs démarches, longues et ardues, de «décohabitation».

Avec ses quatre femmes et ses 46 enfants, Adama (prénom changé), Malien, était un homme heureux. Ce quinquagénaire, capable de réciter dans l’ordre les prénoms de sa descendance, régnait sur son pavillon de banlieue. Entre les cinq chambres de la maison, «la vie s’organisait comme elle pouvait», confie-t-il au téléphone. D’abord agent d’entretien, il a cessé de travailler quand le montant des allocations familiales est devenu suffisant pour nourrir son monde. La CAF verse 6.157 € pour 40 enfants, sans compter d’éventuelles aides au logement.

Fanta Sangaré, ancienne institutrice de brousse et présidente de l’Association des femmes relais de Bobigny, en Seine-Saint-Denis comprend les digressions en soninké, les confidences en bambara. Elle discute, apprivoise. Elle rappelle la règle de la République : la nécessité de rompre avec la polygamie pour obtenir un renouvellement des titres de séjour.


Ces femmes, n’ont jamais vécu seules, n’ont jamais eu d’emploi ni géré de budget. Elles ne savent pas se servir d’une carte bancaire ni remplir un chèque. C’est leur mari qui touchait les allocations familiales, payait les factures et faisait les courses. (…) Adama prend désormais le RER pour honorer les mères de ses enfants. Une décohabitation hypocrite? «Bien sûr, admet Fanta Sangaré. On nous reproche aussi de créer des familles monoparentales. Mais si ça aide les enfants à s’épanouir et les femmes à devenir autonomes, ça vaut le coup.»

Source: JDD et FDS


Vidéo de l'INA (1996): Des centaines de Maliens clandestins squattent une église à Paris

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAB96013198/factuel-enquete-maliens.fr.html


14/06/2010

Le drapeau français de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges brûlé et remplacé par un drapeau algérien

drapeau.jpgLe drapeau français accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été brûlé dans la nuit de dimanche à lundi, et remplacé par un drapeau algérien, indique la police. Les faits ont été découverts lundi matin à l'ouverture de la mairie. La mairie a annoncé avoir immédiatement déposé plainte. Dimanche, la Slovénie a gâché les retrouvailles de l'Algérie avec la Coupe du monde de football en remportant contre le cours du jeu (1-0) son premier match du groupe C.

Débutfrance-algerie-tee-shirt-carte-croissant-islam.jpg juin, la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie, a saisi le Conseil d'Etat d'un projet de décret punissant d'une amende de 1 500 euros l'outrage au drapeau français. Ce projet de décret prévoit 'une contravention de cinquième classe, punie de 1 500 euros d'amende, qui permettra de sanctionner, d'une part le fait de dégrader ou d'utiliser de façon indécente le drapeau tricolore dans un lieu public ou ouvert au public, et, d'autre part, de diffuser par tous moyens la représentation de ces faits', indiquait Arthur Dreyfuss, porte-parole adjoint du ministère de la justice. 'L'élément intentionnel sera inscrit dans le décret en question', pour être pris en compte dans la sanction, a-t-il ajouté.

Source: Le Monde

M6 : “Le racisme anti-Blancs en Afrique du Sud”, “un apartheid à l’envers”

M6 – Emission 66 Minutes (13/06/10) : “Afrique du sud : le racisme anti-blancs” – Zoé de Bussières

"Des Noirs de plus en plus riches, des Blancs qui s’appauvrissent : la situation pourrait devenir explosive et préoccupe les autorités sud-africaines au moment où la Coupe du Monde met le pays sous les projecteurs du monde entier.” M6

 

 

Source

Bernard Lugan : "L'Afrique du Sud est un pays en perdition"

L’africaniste Bernard Lugan, expert pour l’ONU au TPIR et chroniqueur sur Radio Courtoisie, était l’invité de Robert Ménard sur iTélé, à l’occasion de l’ouverture de la Coupe du Monde en Afrique du Sud.


 

"Le projet mondialiste a fait qu'on a voulu faire de l'Afrique du Sud un melting-pot artificiel qui fait que ce pays est aujourd'hui en perdition".

Contre le politiquement correct: "Nous vivons dans un monde castré, moi je parle viril, Monsieur."

 

Source: François de Souche

11/06/2010

Renaud Camus sur le “grand remplacement”

L’écrivain Renaud Camus s’exprime sur le grand remplacement démographique en cours en France.

 

 

 

Source: François de Souche

10/06/2010

Ahmadinejad interviewé par Laurence Ferrari

07/06/2010

Citation du jour

"Neuf Noirs dans l’équipe de France, c’est huit de trop."

Gaston Kelman, écrivain camerounais – France Ô, novembre 2008

 

Source

19:19 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noirs, football |  Facebook |

05/06/2010

Il violait les Blanches pour se venger…

Un document de Marie-Ange Le Boulaire – Envoyé spécial  – France 2 – 27/05/2010

 

 

Source

04/06/2010

Français ou israélien? Il faut choisir.

31/05/2010

"Il faut des sanctions économiques et diplomatiques contre Israël"

Après l'assaut israélien contre la flottille internationale qui voulait apporter de l'aide à Gaza, Taher Labadi, porte-parole de l'Union générale des étudiants palestiniens (GUPS) en France, dont plusieurs camarades sont partis sur les bateaux, exige du gouvernement français et de l'Union européenne une position très ferme contre Israël.

Cette vidéo montre les soldats israéliens pointant leur arme sur le bateau avant de monter à bord.

L'Etat israélien avait annoncé qu'il empêcherait la flottille de rejoindre Gaza. Cet assaut vous surprend-il ?

On suivait cette flottille internationale pour Gaza avec attention, nous échangions des mails avec des camarades français qui étaient sur les bateaux et nous décrivaient ce qui se passait à bord. Ils nous avaient expliqué ces derniers jours qu'ils sentaient du côté israélien une accélération des menaces mais personne ne s'attendait à ce crime, à une barbarie d'une telle ampleur !

C'est déjà arrivé qu'Israël s'en prenne aux pacifistes internationaux mais jamais de cette façon là ! Nous n'avions jamais imaginé qu'ils tireraient et iraient jusqu'à commettre un meurtre sur des internationaux.

Israël affirme que son armée n'a fait que riposter aux attaques des passagers du bateau "avec des barres de fer, des couteaux et des tirs à balles réelles".

Cela ne me parait pas plausible du tout, c'est de la propagande ! C'est une flottille tout ce qu'il y a de plus pacifiste, ce sont des parlementaires européens qui sont sur les bateaux, il y a même un Prix Nobel de la paix [l’Irlandaise Mairead Corrigan Maguire] !

On a du mal à imaginer que des personnes du monde entier qui vont là-bas réclamer la paix et la fin du blocus y aillent avec des couteaux et aient l'intention de s'en prendre à l'armée israélienne. C'est une agression israélienne, rien d'autre, ils avaient dit qu'ils allaient interdire l'entrée des bateaux à Gaza et ils l'ont fait.

Qu'attendez-vous des prochaines heures ?

Partout dans le monde des mouvements s'organisent. Ce soir à Paris il y aura un rassemblement à 18 h 30 devant l'ambassade israélienne. Ce que nous espèrons c'est une prise de position très ferme du gouvernement français. C'est inadmissible qu'au moment où Israël commet des crimes en tout impunité, on ait des communiqués comme celui de l'UMP qui dit que les membres de la flottille sont des provocateurs !

Je me réjouis que la France ait finalement décidé de convoquer l'ambassadeur israélien, comme ont pu le faire plus tôt l'Espagne, la Grèce, ou la Turquie. Cela montre bien la gravité de la situation. Mais ce n'est pas suffisant ! Il faut des sanctions contre Israël, des sanctions économiques, des sanctions diplomatiques. Israël vient d'être admis à l'OCDE, cela ressemble à un feu vert pour sa politique. Il faut pouvoir remettre cette adhésion en cause. Et bloquer, voire annuler l'accord d'association qui lie Israël et l'Union européenne [et accorde notamment des tarifs commerciaux préférentiels à Israël dans l'UE]. Car cet accord économique est conditionné au respect des valeurs démocratiques et des droits de l'homme. Et on voit bien, avec ce qui s'est passé ce lundi, qu'Israël ne respecte pas ces principes.


Propos recueillis par Aline Leclerc

L'armée israélienne massacre 15 personnes faisant partie du convoi humanitaire en route vers Gaza

 

flottille-internationale-acheminant-des.jpg

Quinze passagers ont été tués et vingt-six autres blessés lundi 31 mai lors de l'assaut donné par des commandos israéliens contre une flottille humanitaire internationale qui se rendait à Gaza, bilan communiqué par la chaîne 10 de la télévision israélienne.

Cette flottille internationale acheminait des centaines de militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza avait appareillé dimanche après-midi de Chypre pour le territoire palestinien. Dans la soirée, peu après 21 heures, heure locale (20 heures, heure française), trois patrouilleurs lance-missiles de classe Saar israéliens avaient quitté le port de Haïfa pour aller intercepter la flottille, selon des journalistes à bord d'un des bâtiments. La marine israélienne avait annoncé son intention d'empêcher la flottille, de force si nécessaire, de s'approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise par Israël à un blocus strict – sauf pour les produits de première nécessité – depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin 2007.

Le bilan humain diverge selon les sources. L'armée reconnaît dix morts tandis qu'une ONG turque en compte cinq de plus : "Quinze personnes ont été tuées durant l'attaque, pour la plupart des ressortissants turcs", a affirmé Mohammed Kaya, qui dirige la branche à Gaza d'IHH, une organisation turque de défense des droits de l'homme partie prenante de l'opération navale humanitaire.

Selon la chaîne privée israélienne 10, qui a évoqué dix-neuf morts, les militants se trouvant à bord des bateaux ont opposé une violente résistance aux militaires. Les communications avec les navires sont désormais coupées. "Des centaines de soldats israéliens attaquent la flottille, et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé", avait raconté un peu plus tôt le correspondant d'Al-Jazira, Abbas Nasser, dans son dernier appel à la chaîne située au Qatar, avant l'interruption brutale de la communication.

 

Source

France métissée, France martyrisée

Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs.

 

Vidéo du lynchage d'un jeune homme en juin 2008 (lieu inconnu)

 

Avertissement: attention, ces images très violentes peuvent choquer.

 

 

 

PNF:

Si vous avez des infos sur cette vidéo, merci de nous les communiquer: lieu, circonstances du lynchage (conflit entre bandes rivales?), état de la victime, origine ethnique des différents protagonistes.

30/05/2010

L'armée israélienne menace un convoi d'aide humanitaire pour Gaza

Un responsable israélien a assuré que la marine israélienne empêcherait, de force si nécessaire, la flottille si elle s’approchait des côtes de la bande de Gaza.

 

Vue de l'un des bateaux turcs participant à l'opération

Vue de l'un des bateaux turcs participant à l'opération "Flottille de la paix" pour Gaza, le 28 mai 2010 (AFP Ho)

La flottille internationale chargée d’aide pour Gaza, se trouvait samedi au large de Chypre d’où elle devait faire route dans la nuit vers l’enclave palestinienne, sous blocus israélien, malgré plusieurs reports et les avertissements de l’Etat hébreu, selon des militants.

Un responsable israélien a indiqué samedi que la marine israélienne empêcherait, de force si nécessaire, la flottille au cas où elle tenterait de s’approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise à un blocus par Israël depuis l’arrivée au pouvoir du Hamas en juin 2007.

«Nous sommes plus déterminés que jamais», a indiqué à l’AFP Eliza Ernshire, membre du mouvement Free Gaza qui a organisé l’opération destinée à acheminer de l’aide internationale à Gaza.

Selon elle, deux des sept bateaux de la flotille ont été «délibérément endommagés». L’un a été réparé à Famagouste, dans le nord de l’île de Chypre, une zone occupée par la Turquie et non reconnue internationalement.

A 120 milles marins de la côte de la bande de Gaza

Il a quitté ce port samedi après-midi pour rejoindre le reste de la flotille vers minuit (21H00 GMT), avant que les six bateaux se dirigent ensemble vers les côtes de Gaza qu’ils devraient atteindre dimanche après-midi, a indiqué Audrey Bomse, une responsable du mouvement.

«Ces bateaux n’avaient pas de problèmes mécaniques et avaient subi des contrôles complets», a ajouté Mme Ernshire sans autres précisions sur les dommages subis.

Selon cette militante, cinq cargos et bateaux se trouvaient toujours samedi après-midi à environ 120 milles marins de la côte de la bande de Gaza.

Cinq parlementaires (d’Irlande, d’Italie, de Suède, de Norvège et de Bulgarie) figurent parmi les passagers, selon Mme Bomse.

100 maisons préfabriquées

L’aide de 10.000 tonnes consiste notamment en 100 maisons préfabriquées, 500 fauteuils roulants électriques ainsi que de l’équipement médical, selon les organisateurs.

Côté israélien, le gouvernement a lancé samedi un nouvel avertissement aux militants. «Nous tenterons de les empêcher de s’approcher des côtes de la bande de Gaza de manière pacifique, mais s’ils cherchent à passer en force nous les bloquerons», a affirmé à l’AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ygal Palmor.

L’Etat hébreu prévoit, si les bateaux refusent de rebrousser chemin, de les arraisonner et les diriger vers le port israélien d’Ashdod, au sud de Tel-Aviv, avant d’interpeller les militants et de les renvoyer dans leur pays.

«De l’aveu même des organisateurs, il ne s’agit pas d’une opération humanitaire mais bel et bien d’un acte de provocation visant à causer une confrontation avec l’armée israélienne à des fins de propagande», a ajouté M. Palmor.

Selon lui, «toute l’opération est orchestrée par IHH, une organisation islamiste turque impliquée depuis longtemps dans des activités terroristes et en étroite collaboration avec le Hamas», le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

L’organisation Free Gaza, à l’initiative de cette traversée, a de son côté qualifié d’«ignoble» le fait qu’Israël l’accuse de violer la loi internationale, alors qu’ils ont des «bateaux non armés transportant de l’aide humanitaire à des gens qui (en) ont désespérément besoin».

A Gaza, le Premier ministre du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a qualifié les passagers de la flottille de «héros» lors d’une inspection du port, qui se préparait à l’arrivée des bateaux.

(Source AFP)

Accord pour un Proche-Orient dénucléarisé

La conférence de suivi du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) est parvenue vendredi à un accord, le premier depuis 10 ans, portant notamment sur le désarmement et sur la création d’une zone exempte d’armes nucléaires au Proche-Orient.

La conférence a adopté par consensus une déclaration finale de 28 pages qui prévoit quatre plans d’action sur chacun des trois piliers du Traité — désarmement, vérification des programmes nucléaires nationaux pour assurer qu’ils sont pacifiques et usage pacifique de l’énergie atomique — ainsi que sur le Proche-Orient dénucléarisé.

Sur ce dernier point, le document prévoit l’organisation en 2012 d’une conférence internationale, «à laquelle tous les Etats de la région sont censés participer et devant mener à l’établissement» d’une telle zone, ce qui implique la présence d’Israël et de l’Iran.

La déléguée américaine, la sous-secrétaire d’Etat chargée du contrôle des armements et de la sécurité internationale Ellen Tauscher, a déclaré que les Etats-Unis s’engageaient à oeuvrer au succès de cette conférence.

Mais elle a aussitôt ajouté un bémol: «Nous notons toutefois que notre capacité à y parvenir se trouve sérieusement amoindrie du fait que le document final singularise Israël dans sa section consacrée au Proche-Orient, ce que les Etats-Unis regrettent profondément.» Une nuance reprise par le président américain Barack Obama, qui a salué, dans un communiqué, un accord «équilibré et réaliste» tout en se disant «fortement» en désaccord avec le fait de singulariser Israël.

Le document affirme qu’«il importe qu’Israël adhère au traité et place toutes ses installations nucléaires sous les garanties globales de l’AIEA» (Agence internationale de l’énergie atomique).

En revanche l’Iran n’est pas mentionné nommément, alors que les Occidentaux souhaitaient qu’il soit montré du doigt pour être en violation de résolutions de l’ONU exigeant qu’il suspende ses activités nucléaires sensibles et prouve le caractère civil de son programme nucléaire.

L’Egypte et l’Iran avaient mené campagne pour qu’Israël soit spécifiquement invité à rejoindre le TNP, ce qui signifierait que l’Etat hébreu renonce à son arsenal nucléaire, et pour qu’il accepte la création d’une zone sans armes nucléaires au Proche-Orient.

Un responsable américain a émis des doutes sur les chances que la conférence sur le Proche-Orient dénucléarisé voie le jour.

«Je ne sais pas si la conférence aura jamais lieu», a déclaré Gary Samore, conseiller à la Maison Blanche sur la non-prolifération. Les Etats-Unis ne veulent pas qu’elle échoue, mais ne la co-parraineront, comme ils l’ont promis, que «si les conditions sont réunies», a-t-il dit.

Selon M. Samore, le vice-président américain Joe Biden et le conseiller pour les affaires de sécurité nationale, le général Jim Jones, avaient dit aux ambassadeurs arabes à Washington que s’ils insistaient pour mentionner nommément Israël dans la déclaration du TNP, cela «rendrait beaucoup plus difficile pour Israël de venir à cette conférence.» Israël, qui s’oppose à la création d’une zone sans armes nucléaires au Proche-Orient tant que la paix n’y règne pas, n’a jamais reconnu posséder l’arme atomique. Les Etats non nucléaires l’accusent d’échapper injustement aux mécanismes de vérification prévus par le TNP en n’en étant pas signataire.

L’ambassadeur d’Egypte à l’ONU, Maged Abdelaziz, a salué la conférence TNP pour «avoir enclenché un processus concret de mise en oeuvre de la résolution de 1995 sur le Proche-Orient». La conférence TNP de 1995 avait pour la première fois appelé à la création d’une telle zone.

Entré en vigueur en 1970, le TNP a servi de directive mondiale pour limiter la prolifération des armes nucléaires.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué le «succès» de la conférence.

(Source AFP)

21/05/2010

De Gaulle: "Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne."

cdg.jpg

23:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : de gaulle |  Facebook |

Sarkozy et la montre de DSK

“Ma montre, à côté de la sienne, apparaîtra comme un vulgaire modèle”, a récemment lâché Nicolas Sarkozy. Ou quand le chef de l’Etat attaque le directeur général du FMI sur son train de vie.

Lors de la rencontre qu’il a eue, le 11 mai, à l’Elysée, avec une quinzaine de députés UMP très fidèles, Nicolas Sarkozy a pointé le train de vie de Dominique Strauss-Kahn. Estimant qu’il passerait pour un “pasteur méthodiste” face à lui, le chef de l’Etat a ajouté : “Ma montre, à côté de la sienne, apparaîtra comme un vulgaire modèle.” Il a également moqué les “bagues” de l’épouse du directeur général du FMI, Anne Sinclair. Au passage, le président a aussi rebaptisé le mari de la première secrétaire du PS, comparant le couple qu’il formait avec Carla, à celui composé de “Martine [Aubry] et Martin”. Ce dernier se nomme en réalité Jean-Louis Brochen.

Source: L'Express et François de Souche

23:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, dsk, séguéla, dray |  Facebook |

18/05/2010

Citation du jour

"La France est en train de vivre une épuration douce et sourde de tous ceux dont la pensée va à l’encontre des intérêts d’Israël et des États- Unis."

Aymeric Chauprade, géopoliticien français, juin 2009

 

Source

 

PNF:


Il suffit d'avoir regardé le pseudo-débat hier sur le nucléaire iranien dans l'émission "C Dans l'Air" pour en être convaincu: dans les médias français, seuls ceux qui défendent les intérêts israéliens et américains sont autorisés à s'exprimer.

Sur le plateau de "C Dans l'Air", il n'y a eu en réalité aucun débat, car tous les intervenants étaient d'accord: l'Iran est notre ennemi, Israël est notre ami...

Clotilde Reiss était selon eux "otage"... alors qu'elle est très probablement une espionne et qu'il est normal du point de vue iranien d'être intervenu, surtout que la France a arrêté un scientifique iranien qui ne faisait rien de répréhensible sur le plan légal.

Avec de telles mascarades, on pourrait se croire au temps des soviets. Et tous ces gens-là continuent à vouloir nous donner des leçons de démocratie...

Espérons que le vent tourne et que le peuple français recouvre sa liberté.

Eric Cartman - Minorités visibles...

Extrait du dessin animé South Park.  La “diversité” rend Cartman mélancolique…

 

 

Source

15/05/2010

Racisme anti-blanc à Genève: lynché "sans raison" dans le préau d'une école

Un groupe de quatre personnes agresse un Genevois "sans aucun motif apparent" (sic). La victime souffre d'une commotion cérébrale

racisme anti-blanc Genève.jpg

Son seul tort: avoir voulu traverser le préau de l'Ecole des Grottes à Genève jeudi soir vers 21 h 30. «Du coin de l'oeil, j'ai remarqué un groupe de quatre hommes, peut-être des ressortissants du Proche-Orient, âgés entre 30 et 40 ans, assis sur un banc et qui buvaient des bières. L'un d'eux m'a lancé en anglais: «Va te faire f..., homme blanc.» Serge Cabrito, un prothésiste dentaire de 38 ans, actuellement au chômage, passe son chemin sans réagir. Mais, bien vite, il sent une présence sur sa gauche. L'un des buveurs de bière tente de lui cracher à la figure, mais la déjection atterrit sur le toboggan du préau. «Ce n'est pas malin de salir ainsi un jeu destiné aux enfants», lance encore le Genevois, sans s'être rendu compte que les trois autres compères étaient déjà dans son dos. «Ils se sont mis à me frapper à coups de poing, puis une fois à terre ils m'ont roué de coups de pied.» Pour éviter les coups, Serge Cabrito se met en position foetale et tente de se protéger le visage avec les bras, autant que possible. Mais, alors que l'agression baisse d'intensité, la victime découvre avec horreur que l'un des attaquants a sorti un couteau. «J'ai réagi avec l'énergie du désespoir. J'ai réussi à me lever et à m'enfuir.» La course de Serge Cabrito aurait dû s'achever dans un restaurant espagnol de la rue de la Servette. Sauf que les occupants, au lieu d'écouter ses appels à l'aide, l'éjectent du local. «Mes agresseurs se trouvaient à ce moment de l'autre côté de la rue. Quand ils ont compris qu'ils pouvaient encore m'atteindre, ils ont repris leur poursuite.»

«Personne n'a réagi»


Blessé, avec les forcenés sur ses talons, Serge Cabrito tente une nouvelle fois de se réfugier à l'intérieur d'un autre restaurant. Mais l'accueil n'est guère plus aimable. «Imaginez les agresseurs qui tentent de forcer la porte du restaurant pendant que j'essaie de les en empêcher. Malgré mes appels à l'aide, personne n'a réagi dans un premier temps.» Finalement, alors que la situation empire, une jeune femme brandit son téléphone portable devant la porte d'entrée vitrée. Le stratagème réussit, les agresseurs prennent peur et s'enfuient enfin. «Le piquant de l'affaire, c'est que cette femme, qui m'a peut-être sauvé la vie, m'a alors demandé d'appeler la police: elle ne connaissait pas le numéro de téléphone d'urgence 117!»

Serge Cabrito, sous le choc, va passer le reste de la nuit chez un cousin. Avec un mal de tête carabiné et des douleurs sur tout le corps, il se rend hier après-midi chez son médecin traitant: «Mon patient souffre d'une commotion cérébrale avec suspicion de fractures du crâne et d'un os de la main droite, souligne le médecin, qui préfère garder l'anonymat. Des radios doivent encore appuyer le diagnostic. De plus, j'ai constaté la présence d'une trentaine d'hématomes et de nombreuses suffusions, ces lignes où le sang arrive à fleur de peau. Si les douleurs à la tête persistent et s'aggravent, mon patient devra se rendre au service des urgences et il sera hospitalisé.»

Une affaire révélatrice


De cette affaire, Serge Cabrito a retenu une triste leçon. «Au-delà de cette agression, le comportement des gens qui ont refusé de me venir en aide me choque profondément. C'est à vous dégoûter du genre humain.»

Pour le secrétaire général du MCG, appelé sur les lieux par la victime, cette affaire est révélatrice. «Elle démontre la montée de la violence à Genève et son déplacement dans des quartiers autrefois épargnés», souligne François Baertchi.

Un constat de police effectué par la gendarmerie de la Servette va servir de base à une plainte pénale que Serge Cabrito veut déposer lundi.

Victor Fingal - le 14 mai 2010, 21h05




13/05/2010

De Gaulle: "Mais on a vu apparaître un Etat d'Israël guerrier et résolu à s'agrandir"

12/05/2010

Israël et l'histoire du coq chétif

 

PNF:

Les sionistes ont compris depuis longtemps qu'il valait mieux laisser faire leurs propres guerres par d'autres... la dernière invasion de l'Irak par les Etats-Unis en est un bon exemple. Et l'attitude très agressive des Etats-Unis et de la France vis-à-vis de l'Iran ne fait que confirmer nos suspicions légitimes...

11/05/2010

Oskar Freysinger : “La France est foutue”

Interview d’Oskar Freysinger (UDC) (13 décembre 2009)

« Au nom du multiculturalisme, on fait rentrer [en Occident] une société qui n’a pas du tout le sens du multiculturalisme, une doctrine qui est purement mono-culturelle. (…) Avec l’illusion d’avoir détruit les frontières traditionnelles, d’avoir abattu les murs, on ne fait que reconstituer de multiples murs intérieurs aux nations.»

 

 

Suite disponible ici...

 

Source: François de Souche

Rues de Paris barrées pour cause de prières musulmanes : Vaillant et Hammadi en flagrant délit de mensonge

Selon Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement de Paris, les rues de Barbès sont barrées par la Préfecture de police. Vérification sur place…

 

 

Lors de l’émission “7 à voir”, diffusée dimanche 8 novembre 2009 sur France 3, Razzy Hammadi (Secrétaire national du PS chargé des services publics), interpellé par Marine Le Pen sur la rue Myrha barrée chaque vendredi par des musulmans en prère, déclara : « Jamais le Maire de Paris ne laissera une seule barrière dans les rues de Paris, c’est un mensonge ! ». Cette vidéo, preuves à l’appui, démontre que, tout comme Daniel Vaillant, Razzy Hammadi avait menti.

 

 

Source: François de Souche

 

PNF:

Le journaliste qui pose la question "est-ce qu'on est toujours dans le débat sur l'identité nationale?" ne fait-il pas preuve de lâcheté et de malhonnêtété intellectuelle, maladies malheureusement très courantes aujourd'hui au sein de la clique journalistique française?