01/09/2014

Dessin du jour

voile,controle,chimulus,police,dessin,islam,islamiste,hidjab

31/08/2014

Dessin du jour

dessin,voile,tchador,islam,france,danger

29/08/2014

« Ce sont les gènes qui font la différence » (rediff Arte)

Extrait du commentaire (chaine Arte) : « Ce sont les gènes qui font la différence, et c’est prouvé scientifiquement ».

Source: Arte

via Fdesouche.com

Gisements gaziers au large de Gaza: la face cachée d'une guerre

 

Des plates-formes de ce type pourraient bientôt se multiplier au large d'Israël et de la bande de Gaza.

Des plates-formes de ce type pourraient bientôt se multiplier au large d'Israël et de la bande de Gaza. - AFP - BELGAIMAGE

 

La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait "par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation –le Hamas- sera très lourd ". Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire "Plomb Fondu" dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à aider à la construction d’un Etat palestinien, mais bien à financer des attaques terroristes contre Israël. Il avait alors évoqué la possibilité, pour le Hamas, d’utiliser ces fonds pour attaquer le Fatah: "Sans une opération militaire permettant de chasser le Hamas des postes de commande de Gaza, aucun forage ne peut débuter sans l’accord du mouvement islamistes radical ". L’opération Plomb Fondu n’avait, à l’époque, pas permis d’atteindre ses buts (éradiquer le Hamas), mais avait coûté la vie à près de 1400 Palestiniens dont 773 civil et 9 Israéliens (dont 3 civils).

Selon un spécialiste des enjeux énergétiques mondiaux que nous avons interrogé mais qui a voulu conservé l’anonymat, la découverte de champs gaziers au large de la bande de Gaza remonte à l’an 2000. Les campagnes de recherches assurées par British Gaz (BG) ont mené dans un premier temps à la découverte de gaz naturel au large de Gaza et, ensuite dans les zones offshore israélienne et chypriote.

A ce jour, à cause de la situation politique de la région, aucune des ressources de la zone de Gaza n’a pu être mise en exploitation. "Les conditions globale ne le permettent pas. BG a essayé de définir les règles d’exploitation, mais cela n’a jamais été possible et les tentatives ont été abandonnées il y a quelques années", nous a déclaré notre interlocuteur. En 2009, Jean-Michel Vernochet, journaliste et géopolitologue français déclarait dans une interview que "British Gaz s’est chargé des opérations et dispose d’un contrat d’exploitation de recherche de 25 ans." Ce contrat aurait été négocié avec les Palestiniens, puis renégocié avec l’Etat Israélien. Selon d’autres sources, des négociations auraient aussi eu lieu entre l’Autorité Palestinienne et le russe Gazprom pour développer le champ gazier de Gaza.

Du gaz pour renforcer la Palestine ou financer le Hamas ?

La seule certitude est que depuis la découverte en 2000 de ces ressources gazières, la guerre de l’énergie donne un nouveau visage au conflit dans un contexte où les besoins énergétiques d’Israël sont en croissance. On peut lire dans le Guardian que Mark Turner, fondateur de Research Journalism Initiative explique le siège de Gaza par l’ambition d’Israël d’éliminer la puissance du Hamas dans la bande de Gaza afin de "générer un climat politique permettant de mener à un accord sur le gaz". Cela passerait donc par la reprise du pouvoir du Fatah et de Abbas sur la bande de Gaza.

En 2012, le premier ministre Benjamin Netanyahu appelait aussi de ses vœux un accord sur le gaz de Gaza. Mais déjà à l’époque le Hamas, exclu des négociations, avait rejeté par avance la légitimité de cet éventuel accord qui n’est d’ailleurs jamais intervenu.

La position du ministre Ya'alon (du moins celle qu’il exprimait en 2007) est plus catégorique. Il craignait que, même dans la perspective d’une éradication du Hamas de la bande de Gaza, le contrôle par la Palestine de ses propres ressources de gaz n’augmente fondamentalement l’influence de l’Etat Palestinien.

Les gisements découverts constituent un élément géostratégique important. Et parmi eux les "Leviathan field” situés plus au nord, loin des côtes de Gaza. Les ressources sont estimées à près de 500 milliards de mètres cubes de gaz naturel. Un tel volume pourrait transformer Israël en exportateur net vers l’Europe, la Jordanie et l’Egypte.

Le problème est que ces dizaines de milliards de mètres cubes de gaz et 1,6 milliard de barils de pétrole se trouvent dans une zone marine frontalière que plusieurs pays se disputent: Israël le Liban et Chypres.

Tamar : l’indépendance énergétique d’Israël

Depuis un an (mars 2013) Israël peut compter sur des ressources gazières propres grâce à la mise en œuvre du champ de Tamar, situé dans la zone israélienne. Outre la consommation nationale, cette poche de gaz naturel va permettra à Israël d’exporter une partie de la production vers la Jordanie.

Israël ne dispose pas encore de ressources pétrolières, mais une campagne de recherche a débuté cet été sous la poche de gaz de Tamar dans l’espoir d’y trouver des gisements pétroliers.

Après des débats politiques, Israël pourrait ainsi exporter jusqu’à 60% de ses réserves, le solde servant à assurer ses propres besoins en gaz, nous a déclaré un spécialiste du commerce gazier mondial. Mais comme rien n’est simple, des scientifiques israéliens ont mis le gouvernement en garde contre l’insuffisance de ces ressources pour supporter à la fois sa consommation interne et ses exportations. Durant les prochaines décennies “Nous pensons que la consommation domestique en gaz naturel augmentera d’ici 2020 et qu’il ne faudrait pas exporter" peut-on lire dans le Guardian. Dans le même sens, Gary Luft – un conseiller de l’US Energy Security Council a pour sa part écrit dans le journal of Energy Security qu’Israël pourrait être confronté à une crise énergétique d’ici quelques années. Il incite Israël à diversifier ses sources d’approvisionnement.

Entre la volonté d’Israël d’assurer son indépendance énergétique et le scénario d’une guerre de défense qui servirait en réalité à s’attribuer le gaz offshore de Gaza, les spéculations vont bon train. L’auteur Jean-Michel Vernochet établit un parallèle avec le Golan qui, selon lui, est moins un promontoire aux atouts militaires qu’une vaste réserve d’eau. Raison de son intérêt stratégique pour Israël. Plus que jamais, l’énergie (et son contrôle) reste un pion essentiel du jeu d’échec diplomatique et militaire qui se joue au Moyen-Orient.

Jean-Claude Verset

RTBF.be

gaz,gaza,gisements,guerre,israel,guerre du gaz,cynisme

28/08/2014

Le gaz de schiste soupçonné de provoquer des malformations chez les nouveau-nés

gaz de schiste,danger,santé,risques,bébés,malformations

La proximité des puits de gaz de schiste est-elle néfaste pour les enfants à naître? Tel est ce que fait craindre une récente étude (avril 2014) menée au Colorado, Etat dont les autorités sanitaires viennent de lancer une enquête épidémiologique à ce sujet.

Composés organiques volatiles, oxydes d’azote et de soufre, particules fines, hydrocarbures aromatiques polycycliques… autant de produits que dégagent les puits d’exploitation de gaz non conventionnel, non seulement eux-mêmes, mais également toute la lourde machinerie nécessaire à leur exploitation.

Or certaines de ces substances, en particulier le benzène, le toluène et le xylène, sont tératogènes et mutagènes, donc particulièrement à risque pour le fœtus. En 2012, une étude menée en Pennsylvanie faisait déjà part d’un risque accru de naissance prématurée et de faible poids de naissance chez les enfants dont les mères avaient passé leur grossesse à proximité de tels puits.

125.000 naissances étudiées

De nouveaux travaux, menés par des chercheurs en santé environnementale de la Colorado School of Public Health d’Aurora, semblent aller dans le même sens. L’équipe a examiné, sur la période 1996-2009, la fréquence d’anomalies de naissance parmi près de 125.000 nouveau-nés dans des zones rurales du Colorado, le tout évalué en fonction de la proximité de puits de gaz de schiste.

Résultat: les enfants les plus exposés ont 30% plus de risques de présenter une malformation cardiaque que ceux dont le domicile ne présente aucun puits dans les 10 miles (environ 16 km) à la ronde. Les chercheurs évoquent également un risque multiplié par deux de défauts de fermeture du tube neural, grave malformation connue sous le nom de «spina bifida».

Une enquête en cours

Contrairement à l’étude menée en Pennsylvanie, les chercheurs n’ont découvert aucun effet apparent sur le poids de naissance ou le risque de prématurité -ce qui incite à la prudence quant à l’interprétation de ces résultats. Ceux-ci sont toutefois assez troublants pour que le département de santé publique et d’environnement du Colorado (CDPHE) se soit saisi du sujet, lançant une enquête épidémiologique dans le comté de Garfield, à l’ouest du Colorado, ainsi que l’a révélé fin mars un quotidien local, le Post Independent.

L’attention des autorités aurait été attirée par des soignants ayant remarqué une recrudescence des malformations fœtales détectées lors de la grossesse, alors que ce comté s’est doté de nombreux puits de gaz de schiste ces dernières années. Cité par le Post Independant, un porte-parole du CDPHE a indiqué que l’enquête serait rendue publique une fois achevée, ce qui prendra «plusieurs semaines».

http://la-cen.org

 

Une étude plus récente, dont les résultats viennent d'être publiés (27 août 2014), confirme le risque que ferait peser l'industrie du gaz de schiste sur la santé des nouveaux-nés.

Lire l'article en anglais

Eco News

gaz de schiste,danger,santé,risques,bébés,malformations

 

27/08/2014

L’image du jour : « Rentré » scolaire des professeurs de Haute-Garonne

8RYfdWq.jpg

A lire : L’Éducation nationale « faute » dès sa rentrée sur Le Figaro.

via Fdesouche.com

25/08/2014

Syrie : Assad propose son aide à Washington pour lutter contre l’Etat Islamique

Le régime syrien s’est dit prêt, lundi, à coopérer avec la communauté internationale, « y compris avec les États-Unis et le Royaume-Uni » pour lutter contre les jihadistes de l’organisation de l’État islamique.

Alors que Washington a déclaré que des frappes aériennes en Syrie pourraient être nécessaires pour lutter contre les jihadistes de l’organisation de l’État islamique, Damas s’est dit prêt, lundi 25 août, à coopérer dans ce sens avec la communauté internationale. Et ce, y compris avec les États-unis et le Royaume-Uni.

Les autorités syriennes ont toutefois souligné que toute frappe sur leur territoire devait se faire en coopération avec elles. Faute de quoi toute intervention serait considérée comme une agression contre le pays.

La Syrie est claire sur ce point et se laisse la possibilité de tirer sur des appareils américains, qui viendraient frapper, sans consentement, sur son territoire. Interrogé sur ce point, le ministre syrien des Affaires Étrangères, Walid Mouallem, a répliqué :

« Ceci pourrait arriver s’il n’y a pas de coopération préalable. Nous proposons donc une coopération et coordination internationale préalable pour empêcher qu’il s’agisse d’une agression ». « La Syrie est prête à une coopération et à une coordination sur le plan régional et international pour lutter contre le terrorisme dans le cadre de la résolution 2 170 du Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse. (…)

À Londres, le chef de la diplomatie britannique Philipp Hammond a semblé préparer le terrain à une telle coopération avec le régime syrien, tout en se montrant prudent. « Il se peut qu’à certaines occasions, nous nous retrouvions à combattre les mêmes personnes que lui mais cela ne fait pas de lui un allié », a-t-il déclaré vendredi dernier à la BBC.

Source

via Fdesouche.com

Les activistes d'Anonymous ont attaqué et mis hors service des sites gouvernementaux israéliens pour protester contre la guerre à Gaza

anonymous,israel,gaza,attaque,sites

Lire l'article de RT.com (en anglais)

anonymous,israel,gaza,attaque,sites

23/08/2014

Dessin du jour

dessin,poutine,obama,hollande,syrie,échecs,assad

22/08/2014

Dessin du jour

dessin,,burqa,voile,paris,immigration,islam,identité

 

paris,voile,islam,musulmans,immigrés,identité,france

Saint-Louis (Missouri) : Un homme armé abattu par la police près de Ferguson

La police locale de Saint-Louis (Missouri) a rendu public un enregistrement vidéo montrant un policier abattant un jeune homme muni d’un couteau.

L’enregistrement de ce deuxième drame, capté par téléphone portable, montre Kajieme Powell, un jeune homme de 25 ans, muni d’un objet difficilement identifiable, en train d’avancer vers deux policiers, leur lancer «tuez-moi maintenant» avant que neuf coups de feu retentissent et que l’individu tombe à terre.

C’est non loin de là, à Ferguson, qu’un policier blanc avait abattu un jeune Noir, non armé, le 9 août dernier, provoquant plus de dix jours de manifestations et de heurts.

Extrait de la vidéo :

 

 Vidéo complète:

 Le Parisien

via Fdesouche.com

21/08/2014

Quand les médias disaient que James Foley était aux mains de l’Etat syrien...

Le journaliste photo James Foley, de nationalité américaine, avait disparu en Syrie il y a deux ans.

Les jihadistes de l’Etat islamique viennent de l’égorger, suscitant l’émoi international, en représailles aux bombardements américains.

L’occasion de ressortir ce que disaient les médias français (AFP et Libération sur la capture d’écran ci-dessous) à propos de celui qu’ils présentaient comme otage de… Bachar El Hassad !

libe

 

Contre-Info

Tranche de vie aux Etats-Unis (vidéo)

 
 

20/08/2014

Brigitte Bardot : « Je suis française de souche lointaine et fière de l’être »

Celle qui imposé la femme moderne avant de devenir une légende fêtera en septembre ses 80 ans. Elle a reçu Paris Match chez elle, à la Madrague.

 

Toi qui fus le visage de Marianne, te sens-tu profondément française ?
Je suis française “de souche lointaine” et fière de l’être. Je déplore simplement que mon si beau pays se détériore à tous les points de vue. C’est criminel de le soumettre à la bassesse.

Si Marine Le Pen arrive aux responsabilités, accepterais-tu un poste de conseillère pour la protection du monde animal ?

Marine sait ce qu’elle doit faire et n’a pas besoin de mes conseils. Je souhaite qu’elle sauve la France, elle est la Jeanne d’Arc du XXIe siècle !

(…) Paris Match

via Fdesouche.com

Dessin du jour

dessin,voile,école,islam,classe,photo

Faut-il interdire le voile à l'école ? (Reportage en Belgique)

Sous la pression d'extrêmistes suprémacistes juifs, le dessinateur Bluj ferme son blog (mai 2014)

Le site sioniste Jssnews.com relate la manière dont le dessinateur Bluj a été intimidé par les coups de téléphone et pressions exercées par des activistes suprémacistes juifs.

Suite à ces pressions, le talentueux dessinateur Bluj a pris peur et a fermé son blog Blog o' Bluj.

Lire l'article de JSS News

Lire l'article de Croah.fr

 

Voici quelques dessins de Bluj (cliquer sur les dessins pour les agrandir):

 

dessin,bluj,rer,valls,antisémite,acte,racailles

 

dessin,bluj,melenchon,blonds,racistes,antisémites

 

dessin,bluj,nationaliste,ukraine,médias,propagande

Gaza / Hamas: "Nos demandes n’ont pas besoin de négociations. Il s’agit des droits humains les plus fondamentaux garantis par toutes les lois et les coutumes du monde."

Lors des négociations, Israël a refusé de lever le blocus sur la bande de Gaza et par conséquent la création d’un port. Dans cette vidéo un membre de la branche militaire du Hamas explique les motivations du mouvement palestinien.

"Nous croyons fermement que nos demandes n’ont pas besoin de négociation. Il s’agit des droits humains les plus fondamentaux garantis par toutes les lois et les coutumes du monde."

Certains se demanderont pourquoi le Hamas n’arrête pas cette guerre alors que les destructions matérielles sont colossales, et que les pertes humaines (plus de 2000 dont 400 enfants) sont terrifiantes. Tout simplement parce que le blocus israélien tue à petit feu la population (voir ici un article sur les conséquences économiques du blocus). Pour se sortir de cette situation, le Hamas opte pour une guerre totale jusqu’à la levée du blocus sur la Palestine.

via Contre-Info.com

19/08/2014

Dessin du jour

justice de gauche,immigration,taubira,dessin,laxisme,impunite,inversion,valeurs

Poignardé au cœur le 14 août, il ne comprend pas pourquoi son agresseur a déjà été remis en liberté

Anthony, 21 ans, a frôlé la mort lors de la rixe du jeudi 14 août au matin au Cap-d’Agde. Il a du mal à comprendre que son agresseur ait été remis en liberté alors que lui a pris un coup de couteau dans le coeur.


« Je réagis car je regrette que cet individu soit juste placé sous contrôle judiciaire alors que j’ai failli mourir. Nous ne nous sommes jamais battus pour une fille, mais simplement car une fille appelait au secours et que nous avons voulu avec un ami la défendre. C’est tout. »

(…) Le Midi Libre

via Fdesouche.com

 

dessin,chard,insécurité,intelligentsia,élites,immigration,multi-kulti

Chard

 

17/08/2014

Philippe de Villiers: "Je suis prêt à échanger Hollande plus Sarkozy contre Poutine, pour la France"

France Info

De Villiers : "Ce qui manque à la France, c'est un Poutine"

La rencontre entre Poutine et de Villiers.

INTERVIEW E1 - Philippe de Villiers dont le Puy du Fou va être décliné en Russie est fasciné par le dirigeant russe.

L'INFO. "Ce qui manque à la France, c'est monsieur Poutine. Je voudrais un Poutine aujourd'hui en France". Philippe de Villiers qui a quitté la politique pour le monde des affaires il y a quelques années n'a pas tari de louanges pour le chef du Kremlin dans un entretien accordé à Europe1 samedi soir.

Un tête à tête de 50 minutes avec le chef du Kremlin. Celui qui fût candidat à la présidentielle en 1995 et en 2007 revient, en effet, de Yalta où, en pleine crise ukrainienne, Vladimir Poutine, a trouvé 50 minutes dans son emploi du temps pour le recevoir au palais des tsars.

Le parc de loisirs vendéen du Puy du Fou cher à Philippe de Villiers doit, en effet, se décliner en Russie avec l'ouverture de deux parcs, dont l'un en Crimée.

De Villiers séduit par Poutine. Cette rencontre en tête à tête a visiblement emballé Philippe de Villiers : "Vladimir Poutine m'a fait une forte impression par son charisme, son ouverture d'esprit et sa prudence de mots et de vision", a expliqué Philippe de Villiers.

Réécoutez l'interview de Philippe de Villiers par Emmanuel Faux (après le journal, à partir de la 12ème minute) en cliquant ici.

"Un acte de paix". En cette période de tensions entre la Russie et les pays occidentaux, Philippe de Villiers a nié toute diplomatie parallèle mais a revendiqué "poser un acte de paix". Il a appelé l'Union européenne et les Américains à ne pas empêcher la coopération culturelle sinon "on entrerait dans un univers carcéral", selon lui.

Réfutant toute annexion de la Crimée, Philippe de Villiers s'est dit frappé, là-bas, par "l'absence de policiers et de militaires".

"Les politiciens français? Des petits coqs!". Philippe de Villiers a fermement exclu de faire un retour en politique devenu, selon lui, "un cloaque".

"Pour moi, la politique c'était sacrificiel", a-t-il dit avant de fustiger les politiciens français, ces "petits coqs sur des tas de fumier".

Europe 1

Dessin du jour

Obama-écoute lr.jpg

15/08/2014

Russell Brand se moque du comportement d'un journaliste pro-israélien de Fox News (vidéo en anglais)

Article complet sur RT.com

Tranche de vie à New York

New-York : un homme de 72 ans frappé "sans raison" par un Noir dans West Village

 

via Fdesouche.com

Puy du Fou : Philippe de Villiers rencontre Vladimir Poutine pour exporter son parc

Philippe de Villiers a rencontré Vladimir Poutine concernant l'ouverture d'un Puy du Fou en Crimée.

Lire l'article du Point + Vidéo

Étonnant ballet entre l’Inde et le Pakistan: la cérémonie de Wagah

[Détente]
Chaque soir, à l’unique poste-frontière entre l’Inde et le Pakistan, depuis la partition des deux pays en 1947, le baisser de drapeaux est devenu un étonnant (cocasse même) spectacle, une sorte de ballet martial, entre militaires des deux nations.


À Wagah, village coupé en deux au Pendjab, entre Amritsar et Lahore, ils se défient dans des cris et des postures intimidantes. Avant une rapide poignée de main entre un Indien et un Pakistanais et la fermeture des grilles.


Cette sorte de ballet martial, instauré en 1959, est suivie par des milliers de spectateurs des deux côtés de la frontière : une parenthèse d’excitation patriotique entre les combats et les tensions entre les deux pays rivaux, notamment au Cachemire.

 


via Contre-Info

Dessin du jour

karak,dessin,obama,gaza,israel,hollande,lunettes,massacres,torture,civils,palestiniens

Karak

14/08/2014

La différence entre discours antisémite et discours « antiraciste » ? Un mot !

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

antisémite,antiraciste,différence,mot,antiracisme

 

Source Humourdegauche

via Contre-Info

Dessin du jour - Sarko, le retour!

Sarkozy,retour,revient,nicolas

Karak