Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2016

Racisme anti-Blanc - États-Unis : Violente agression dans le Tennessee

Une agression d’une rare violence a eu lieu à Clarksville dans le Tennessee, après qu’un couple et leur ami, tous d’origine européenne, se soient fait sauvagement agresser par plusieurs hommes d’origine afro-américaine. Suite à la violente agression, un seul homme a été pour l’instant arrêté. Trois autres sont activement recherchés par la police locale.

via Fdesouche.com

27/08/2016

Le tweet du jour (4)

Remigration - Le tweet du jour (ter)

Le tweet du jour (bis)

Le tweet du jour

Des identitaires allemands sur la porte de Brandebourg

Une quinzaine de membres d’un "groupuscule d’extrême droite" allemand ont grimpé samedi sur la Porte de Brandebourg, le monument emblématique de Berlin . Ils entendaient protester contre la politique d’ accueil des "migrants" par le gouvernement, a indiqué la police locale.

Ces militants du groupe « Mouvement Identitaire » ont réussi à monter en milieu de journée sur l’ édifice situé en plein coeur de la capitale allemande et à y déployer deux banderoles sous le quadrige situé au sommet, dont l’une proclamait:  » Frontières sûres, avenir sûr ».

Plusieurs dizaines de policiers ont alors investi les abords du monument et convaincu les protestataires d’en descendre. Tous ont été contrôlés et relâchés dans la foulée, mais ils doivent « compter avec des poursuites pour infraction à la législation sur le droit de rassemblement et intrusion illégale » dans un bâtiment public , a indiqué une porte-parole de la police locale. L’ action a duré au total environ une heure.

 

Sur sa page Facebook, le groupuscule a indiqué avoir choisi à dessein une journée portes ouvertes annuelle du gouvernement allemand ce samedi, consacrée cette année notamment aux questions de l’ intégration des "migrants", pour organiser son action.

L’objectif était « d’envoyer un message clair contre la politique erronée du gouvernement, qui viole le droit et a totalement échoué au vu de la crise migratoire » à laquelle est confrontée le pays , a indiqué le mouvement. Celui-ci a demandé que l’Europe se transforme en  » forteresse » pour « stopper l’ immigration de masse incontrôlée ».

[...]

Source

via Fdesouche.com

Charente : une femme qui se baignait seins nus agressée

Jeudi dernier, plusieurs témoins racontent comment une femme en monokini a été agressée par un groupe de personnes au plan d’eau de Châteauneuf-sur-Charente.

Alors que l’actualité nationale s’enflamme sur le port du burkini, à Châteauneuf-sur-Charente, une quinzaine de personnes ont violemment reproché à une femme de se baigner en monokini. Plusieurs témoins de la scène racontent comment cette mère de famille d’une trentaine d’années est arrivée jeudi dernier au lieu de baignade du Bain des Dames avec son mari et leurs trois enfants, en portant juste un bas de maillot.


D’après eux, plusieurs adolescents lui auraient crié de cacher sa poitrine, chose qu’elle aurait farouchement refusée. Les esprits se seraient rapidement échauffés à tel point que la jeune mère de famille aurait été insultée, bousculée, pire frappée. Toujours selon les spectateurs passifs de cette agression, le groupe devenu violent lui aurait arraché la culotte de son maillot dans la bousculade. Nue, le nez en sang, la victime a fini par se rhabiller et quitter les lieux avec sa famille.

Alertés par deux témoins de la scène, les gendarmes sont intervenus après les faits. Pour l’heure, les autorités confirment l’altercation mais aucune plainte n’a été déposée. L’affaire crée l’indignation sur les réseaux sociaux. Au Bain des Dames, le port du maillot, écrit tel quel dans le règlement, est obligatoire. Un précepte que la mairie de Châteauneuf confirme en précisant que « cela n’a rien de restrictif »

Sud Ouest

« Une scène grave« , pour Jean-Louis Levesque, le maire de Châteauneuf. « Un lynchâge écoeurant, devant des estivants passifs« ,

« Dans le lot, il y avait surtout une femme, qui frappait plus que les autres« , dit Antoine, un témoin. Il tente de s’interposer, avec le compagnon de l’estivante. « On était 3 contre 15, personne d’autre ne bougeait« . [...]

Appelé en urgence par un ami, Jean-Louis Levesque, le maire de Châteauneuf, est vite arrivé sur place. « La femme était partie mais le groupe d’agresseurs désignés était toujours là« , dit-il. « C’est scandaleux. Si on est gêné par des seins nus, il y a d’autres moyens de s’exprimer. On peut parler! Rien ne justifie cette violence« , dit l’élu. Qui confirme; « Cette femme a réellement été mise à nue, devant ses enfants, devant plusieurs personnes« .

Les gendarmes sont intervenus et n’ont procédé à aucune interpellation. Contactée vendredi, la compagnie de gendarmerie de Cognac évoquait une »bagarre », « sans plainte ». « Ils ont relevé quelques plaques d’immatriculation, posé quelques questions » dit Jean-Louis Levesque. Le groupe qui s’en est pris à la femme a pu dîner sur place.

Charente Libre

via Fdesouche.com

I-MEDIA (26 août 2016): Omran, une photo au service de la propagande de guerre

01:48 Omran une photo au service de la propagande de guerre
Orman devenu le symbole de la guerre Syrie. Lors d’une frappe de la ville d’Alep, l’enfant est blessé. Le photographe et militant politique Mahmoud Rslan immortalise la scène. La photo sera diffusée dans l’ensemble des médias pour faire bouger les consciences et changer les politiques. I-Média réinforme

08:36 Le Zapping d'I-Média

12:31 Nice, polémique autour d’un voile.
Polémique autour d’un contrôle de police sur femme voilée sur une plage de Nice. La scène a été photographiée, les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux et dans les médias. Julien Dray évoque une machination. Décryptage dans I-Média.

15:53 les tweets d'I-Média

18:38: Omran et le petit Aylan 2 photos une même manipulation. Retrouvez le décryptage d’I-média sur la photo d’un enfant mort sur une plage de Bodrum.

http://www.tvlibertes.com/

https://www.facebook.com/tvlibertes

https://twitter.com/tvlofficiel

Pour nous soutenir :

http://www.tvlibertes.com/don/

Le tweet du jour

26/08/2016

Florian Philippot: " Huit Français sur dix ne veulent pas du retour de Sarkozy en politique "

Florian Philippot était l’invité de la matinale de RTL.
 
Front National

Viktor Orban compare l’immigration à un « poison »

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s’en est de nouveau pris au « poison » de l’immigration, rejetant toute politique européenne qui voudrait « forcer » son pays à accueillir des étrangers.

« Pour nous l’immigration n’est pas une solution mais un problème (…), pour nous c’est un poison et nous ne voulons pas avaler ce poison », a déclaré le chef du gouvernement conservateur à Budapest où il rencontrait le chancelier autrichien social-démocrate Christian Kern.

M. Orban a estimé qu’il n’y avait « pas besoin d’une politique migratoire européenne commune ». « Qui veux des migrants peut en prendre mais ne nous les imposez pas », a-t-il ajouté.

Budapest a déposé plainte devant la justice européenne contre un premier système de quotas adopté par les membres de l’UE en septembre 2015 et organisera le 2 octobre un référendum contre le principe d’une répartition obligatoire des réfugiés en Europe.

Il a dit voir dans « chaque migrant, un potentiel risque de sécurité et de terrorisme ».

La Hongrie, située sur la route migratoire partant de Grèce, a vu transiter 400.000 migrants en 2015. Quelque 199.000 demandes d’asile y ont été déposées l’année dernière et le pays en a accepté 264.

Budapest a fait ériger des clôtures barbelées à ses frontières serbes et croates depuis la fin de l’été.

Malgré les critiques des organisations humanitaires et les nombreux témoignages de migrants faisant état de violences de la part des forces de sécurité hongroise, Vienne a récemment promis d’envoyer 20 policiers à la frontière hungaro-serbe.

« Si nous bénéficions de ces pratiques, nous devons les appuyer », a déclaré le chancelier Christian Kern en référence à la surveillance de cette frontière. Quelque 1.400 migrants y sont actuellement bloqués dans des camps misérables, selon le Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU.

Voice of America

via Fdesouche.com

25/08/2016

Grand Remplacement - Bienvenue à Brighton, Angleterre

Le tweet du jour

22/08/2016

I-MEDIA (19 août 2016) : Sisco, la résistance corse sous le feu des médias

01:35 SISCO la résistance corse sous le feu des médias
SISCO des Maghrébins agressent des Corses : les médias censurent la voix des Corses pour évoquer « des zones d’ombre » , et même une « rixe motivée par le racisme ». I -Média décrypte et réinforme.

13:54 Le Zapping d'I-Média

21:15 PQR en guerre contre les maires FN
Désinformation, refus de droit de réponse quand La presse quotidienne régionale est en guerre contre les maires Front National, tous les coups sont permis. Décryptage dans I-Média

28:54 Les tweets de la semaine.

33:28 Malgré la propagande médiatique, les catholiques de plus en plus méfiants vis-à-vis des musulmans
55% des catholiques pratiquants pensent que la présence de musulmans est une menace. Un sondage publié le 15 aout, jour de l’Assomption, jour de grande affluence dans les églises, BFM n’a pas réussi à trouver de catholiques méfiants.


http://www.tvlibertes.com/

https://www.facebook.com/tvlibertes

https://twitter.com/tvlofficiel

Pour nous soutenir :

http://www.tvlibertes.com/don/

Boris Le Lay - Burkinis : nouvel épisode du choc culturel entre Occident et islam

 

"Vivre-ensemble" ou mourir ? (Corsica Patria Nostra)

Cette tribune libre nous est adressée par Mr Rumanu Albertini di U Viscuvatu. Elle évoque la perversité du concept de vivre-ensemble que prétend imposer un pouvoir parisien qui ne reconnait pas le peuple Corse et s'interroge sur la réalité de la "communauté de destin".      

                                                           

    "VIVRE-ENSEMBLE" ou MOURIR ...
 

Daech gagne la bataille de la terreur. C’est ainsi, et pas autrement, qu’il faut interpréter les positions des responsables politiques européens ainsi que les mesures de sécurité adoptées un peu partout, en France comme en Corse.
Au préalable, il est nécessaire de dissiper la ligne de lecture « Padamalgam » imposée par les médias aux ordres des officines immigrationnistes occidentales : le terrorisme, l’immigration de masse, la forte présence de communautés musulmanes en Europe, et l’idéologie du vivre ensemble sont des problématiques qui n’en font qu’une. A partir du moment ou une entité terroriste armée, en pleine dynamique d’expansion, dotée d’un équipement sophistiqué, qui maitrise certaines voies d’acheminement d’hydrocarbures, et a une lecture religieuse intégriste de l’ordre du monde, appelle ses coreligionnaires des communautés musulmanes en Europe à frapper de leur propre chef en loups solitaires, c’est bel et bien d’un conflit communautaire aux contours ethnico-religieux qu’il s’agit.

1) "Vivre-Ensemble" :

Les idéaux abstraits ne commandent pas. Qu’on les attribue à l’Humanisme européen, aux Lumières, ou bien malhonnêtement aux valeurs de Paoli, les principes d’égalité, de tolérance, et d’indistinction sont démentis d’une part par la dimension organique et ethnique de toute l’Europe, la Corse y compris ; par le réel d’autre part, qui rattrape toujours les chimères d’une vision irénique d’un monde sans ennemis, sans conflits, sans altérité, et donc sans identités, ni frontières, ni bornes. Les différences existent, il arrive heureusement que leur confrontation soit prolifique, mais, équilibre des contraires oblige, il leur arrive d’entrer en profond antagonisme, c’est le contraire qui serait inhumain.
Les partisans du vivre ensemble, des bisous et de l’amour aveugle l’ont pourtant touché du doigt : ils étaient peu nombreux au rassemblement ce samedi 6 aout, rassemblement pour vivre en paix (par pitié s’il vous plait). Peux nombreux et majoritairement blancs. Blancs, corses, et non reconnaissables, selon la doxa officielle comme constituant une communauté. Il y a une communauté musulmane ou maghrébine, une communauté portugaise, etc..et c’est tout.                 Les autres ? Selon l’idée de communauté de destin, les deux premières sont constituées de corses, mais sont quand meme des communautés….les autres ne sont presque plus rien donc. Le vivre ensemble se définit donc en partie par la non reconnaissance de la communauté qui accueille, ce qui, chacun en conviendra, sous-entend de ne vivre avec personne, ou de remplacer les uns par les autres (natalité, proportions, etc..).
Lorsque pour clamer qu’il faut vivre ensemble, les majoritaires sont ceux qui ne sont rien (les corses si vous suivez), c’est que ceux qui ne se sont pas beaucoup déplacés ne portent pas tellement d’intérêt à cette idée. Ils savent qu’ils constituent une communauté distincte, une identité différente, avec, aujourd’hui, une religion conquérante et belliqueuse.


Néanmoins, le réel commande. Du fait de la forte présence musulmane sur le territoire français, de nombreux événements devront etre annulés pour raison de sécurité. A Lille, la traditionnelle foire ne pourra pas se tenir cette année. Rappelons que c’est une des plus anciennes foires d’Europe, elle s’est développée à partir du XIIème siècle. En Corse, à Aiacciu, le concert gratuit du 15 Aout au Casone vient d’être annulé pour les mêmes raison. Si l’on ajoute à cela d’autres événements ou incidents en partie ou complètement étouffés, il y a lieu de s’inquiéter en ce qui concerne le vivre ensemble.


En fin d’année scolaire c’est toute une classe de primaire qui s’est vue privée d’une sortie découverte du jeu d’échecs. La raison est simple, certains parents d’élèves ont protesté, prétendant que du fait de leur confession leurs enfants ne pouvaient pas toucher le roi, orné d’une croix ; ce sont donc tous les enfants de la classe qui se sont vus privés de cette sortie.


Récemment, à Portivecchju, un individu fiché S, de confession musulmane, n’étant pas typé européen, appréhendé avec les plans de la discothèque Via Notte… (ndlr: préparait-il un nouveau Bataclan ?)


A Bastia, à l’entrée d’une chapelle : « les arabes en force »…

Quelles leçons de vivre ensemble peut-on encore donner aux peuples qui accueillent quand ce sont eux qui doivent « se pousser » pour laisser « s’exprimer » tous les autres ?

2) Les leçons :

De natures diverses, elles ont en commun de reconnaitre, pour le coup, les populations organiques, d’Europe, de Corse ou de France, puisque c’est à elles qu’elles s’adressent. Souvent sur un ton incriminant, culpabilisant dont nous connaissons que trop bien les arguments érodés. Il faut ici s’épargner les plus viles et ridicules, souvent audibles en France, de la part des classes médiatique et politique confondues.


En Corse, c’est le président de l’Assemblée qui s’en est chargé. Jean Guy Talamoni, élu indépendantiste de Corsica Libera,dont au passage nous saluons les autres initiatives, a appelé les « corses » à écarter toute action individuelle ou collective de nature clandestine. Curieux message, auquel on pourrait adresser une question, de fond celle-là : O Sgio presidente, quale so i corsi ? En effet, on est en droit de se demander à quels corses cela s’adressait. Aux corses de sang et de souche ? Ici reconnus, et à qui l’on pourrait presque imputer un racisme de fait et d’office ? Ou aux « corses » de la communauté de destin, mais qui constituent eux-mêmes une communauté dans la communauté, leur implorant de ne pas être méchants comme ils le sont à Nice, à Paris, à Rouen, en Allemagne, bref un peu partout ?


A cela nous laissons aux corses le soin de l’interprétation. Nous sommes, pour notre part, partisans d’une voie légaliste mais relativement tranchée, et nous ne saurions attribuer une quelconque autorité morale aux inepties de tous bords.

Corsica Patria Nostra

21/08/2016

Sondage Al Jazeera : 81% du public arabo-musulman soutient l’Etat Islamique

Santé / Alimentation: des analyses révèlent la présence de nanoparticules dans des aliments

alt

Lire l'article sur le site d'Agir pour l'Environnement

 

20/08/2016

Italie : Les contrôleurs ne demandent pas les tickets aux Africains, mais sanctionnent les Italiens

Un Italien s’insurge contre l’impunité des migrants.

Traduction : « Savez-vous pourquoi ils me regardent tous comme ça ? Parce que le contrôleur à peine passé, cet imbécile que vous avez vu derrière moi au début de la vidéo, qui a fait un wagon entier où il n’y a qu’ »EUX », et je n’ai pas besoin de dire de qui il s’agit parce que vous les avez bien vus. Il m’a demandé le ticket. Alors qu’AUCUN de ces migrants n’a été contrôlé.

Aucun de ces migrants n’avait de billets. Aucun ! Ils sont 12 et il y en a encore dans un autre wagon de 20 plus loin (en avant). Aucun d’entre eux n’a de billet.

Et à moi, le contrôleur a voulu m’emmerder parce que mon billet, payé au prix plein, n’était pas oblitéré alors que je l’avais payé. Vous voyez l’heure, le trajet écrits sur le billet etc. J’ai dû insister durant 10 minutes parce qu’il voulait me mettre une amende. Puis il passe, il demande le billet aux autres passagers, les migrants lui rient au nez, le contrôleur se met à rire avec eux. Puis il s’en va.

Nous faisons pleurer l’Italie. Ces migrants extra-Européens viennent, ils nous encu…

Ils ont raison parce que nous avons ce genre de merdes (le contrôleur) qui rient et s’en vont. Bouffon, l’Italie est un bouffon. »

LesObservateurs.ch

via Fdesouche.com

Trump: "Obama a créé Daech" - Poutine confirme

 

 

ETF News

Derrière le burkini

Marine au travail

Cet été le débat public français s’est transporté sur les plages. L’affaire du burkini, ce maillot de bain intégral propagé depuis quelques années par les islamistes de tous horizons, a libéré la parole dans un pays qui a largement besoin de s’exprimer après les horreurs qu’il a vécues en juillet, sur la promenade des Anglais puis dans une petite église normande.

Bien sûr le burkini doit être proscrit des plages françaises, où il n’a strictement rien à faire. C’est une question de laïcité républicaine, d’ordre public, assurément ; mais bien au-delà, c’est de l’âme de la France dont il est question : la France n’enferme pas le corps de la femme, la France ne cache pas la moitié de sa population, sous le prétexte fallacieux et odieux que l’autre moitié craindrait la tentation. Les plages françaises sont celles de Bardot et Vadim, pas celles de lugubres belphégors. [...]

Lire la suite du message de Marine Le Pen

Le maire de Guarguale recommande à celui de Sisco « d’exclure définitivement tous les maghrébins et leurs familles »

Le tweet du jour

Sisco : Un jeune Corse en colère fait le buzz sur Facebook (plus d’un million de vues en 24h)

via fdesouche.com

19/08/2016

Islamo-gauchisme: les post-soixante-huitards du journal Libération soutiennent le burkini ...

18/08/2016

« Allah Ouakbar » : tranche de vie sur un bateau de "migrants"

Fdesouche.com

16/08/2016

Le tweet du jour (bis)

Le tweet du jour

15/08/2016

Le tweet du jour (5)

Le tweet du jour (4)