Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2010

Oskar Freysinger : “La France est foutue”

Interview d’Oskar Freysinger (UDC) (13 décembre 2009)

« Au nom du multiculturalisme, on fait rentrer [en Occident] une société qui n’a pas du tout le sens du multiculturalisme, une doctrine qui est purement mono-culturelle. (…) Avec l’illusion d’avoir détruit les frontières traditionnelles, d’avoir abattu les murs, on ne fait que reconstituer de multiples murs intérieurs aux nations.»

 

 

Suite disponible ici...

 

Source: François de Souche

25/04/2010

Le Pen soutient Hortefeux sur la polygamie, et veut aller plus loin

Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, a approuvé la démarche du ministre de l'Intérieur contre un homme présumé polygame, déplorant même qu'on ne puisse pas aller plus loin que la déchéance de nationalité.

Lors du "Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro", il a de nouveau attaqué le principe de la double nationalité et du droit du sol et la suppression de la double peine.

"Je pense que M. Hortefeux est un homme de bonne volonté (...) parce qu'il voulait priver, ce que je trouve tout à fait normal, cet individu de sa nationalité française, mais encore l'expulser", a expliqué Jean-Marie Le Pen.

"Or, il tomberait-là sous le coup de la suppression par M. Sarkozy de la double peine. Nous sommes contraints de garder chez nous la racaille qu'on a fait condamner devant nos tribunaux correctionnels ou nos assises", a-t-il ajouté.

Selon le ministre de l'Intérieur, Liès Hebbadj, né à Alger, aurait quatre femmes et chacune bénéficierait de l'allocation de parent isolé. Des délits qui méritent la déchéance de sa nationalité, qu'il a obtenue par mariage en 1999, a écrit Brice Hortefeux vendredi dans une lettre au ministre de l'Immigration, Eric Besson.

Pour le leader frontiste, il faut revoir "très largement" le droit de la nationalité en France.

"Il serait bon qu'il y ait une garantie donnée à la France que les gens qui sont ainsi naturalisés ne se conduisent pas seulement comme des citoyens de papier mais de coeur, qui respectent la loi", a réclamé Jean-Marie Le Pen.

A ses yeux, c'est l'abus présumé d'allocations familiales qui est le plus "scandaleux" dans le cas de Liès Hebbadj.

"Les caisses sociales françaises sont pillées littéralement par des milliers, des dizaines de milliers de gens qui profitent indûment de nos législations", a estimé le leader frontiste.

"Quand c'est le fruit d'une espèce de petit complot familial, je trouve cela scandaleux", a-t-il martelé.

Laure Bretton, édité par Clément Guillou

Source: REUTERS

 

06/04/2010

Citation du jour

"Le métissage, je le dis ici, est une chance pour la France. Je serai la présidente de la France métissée et qui se reconnaît comme telle."

Ségolène Royal – meeting aux Antilles, janvier 2007

 

Source

 

13/01/2010

Jean-Marie Le Pen : “La France n’est pas métissée”


Source: François de Souche

20/12/2009

"Sur la souveraineté inaliénable du peuple s’agissant de son devenir historique"

immigrés cayuco.JPG

Le Parti de l’In-nocence estime que la complicité — active ou hypocrite — que les pouvoirs politiques, médiatiques et universitaires montrent à l’égard du Grand Remplacement du peuple français sur son territoire historique par l’entreprise de contre-colonisation en cours — lequel équivaut à un nettoyage ethnique par submersion et dilution, accompagné par la liquidation préalable de la culture, de l’histoire, du patrimoine de notre pays —, ne saurait se poursuivre sans l’assentiment majoritaire et éclairé de la nation en son entier.

Le Parti de l’In-nocence, parce que le principe de souveraineté réside dans la Nation, demande solennellement au premier ministre de proposer au président de la République de soumettre à référendum la question suivante :

« Approuvez-vous le dépôt d’un projet de loi d’orientation tendant à décourager l’immigration de peuplement que connaît la France, et, dans la mesure du possible, à en organiser le reflux ? »

Source: FDS et http://www.in-nocence.org/pages/parti/communiques/com.php


19/11/2009

Le Pen raille les supporters algériens

Jean Marie Le Pen.jpgLe président du Front national a ironisé sur « l’identité nationale » des supporters de l’équipe de football algérienne qui ont manifesté après la qualification de leur équipe à la phase finale du Mondial.

« La contribution, d’un enthousiasme débridé, qu’apportent ces jours-ci des milliers de jeunes au débat sur l’identité nationale, dans les rues de nombreuses villes de France, mérite d’être prise en considération », a écrit Jean-Marie Le Pen dans un communiqué. « Ces jeunes gens revendiquent avec fougue leur identité nationale. Les pouvoirs publics doivent satisfaire cette revendication, en leur permettant d’abandonner l’identité française qui leur a été imposée contre leur gré et en les aidant à s’installer dans le pays qui correspond à leur drapeau« , a-t-il ironisé.

Dès le coup de sifflet final, les supporteurs des « Fennecs » ont klaxonné ou dansé, drapeau algérien au vent. Ces manifestations de joie ont été ternies par de multiples incidents, véhicules brûlés, vitrines brisées, magasins pillés ou jets de projectiles sur les forces de l’ordre, dans plusieurs villes de France.

Source: Figaro et François de Souche

00:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen, identité |  Facebook |

05/06/2008

Raffarin hostile à un référendum sur l'adhésion de la Turquie

PARIS (Reuters) - L'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin demande que l'Assemblée nationale revienne sur l'amendement des députés rendant obligatoire un référendum avant l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne.

raffarin.jpgL'Assemblée a adopté mardi en première lecture le projet de loi constitutionnel réformant les institutions, dont un amendement prévoit que toute nouvelle adhésion à l'UE sera soumise à référendum "lorsque la population de cet État représente plus de cinq pour cent de la population de l'Union". L'amendement vise directement la candidature de la Turquie.

Invité de l'émission "Face aux chrétiens" de RCF, Radio Notre Dame et La Croix, le sénateur de la Vienne a estimé que la majorité devait être face aux réformes dans un esprit de "fidélité créatrice".

"Fidèle : on doit voter globalement les textes. Créatrice : il faut pouvoir les amender. Je pense par exemple au référendum et à la Turquie (...) L'amendement adopté par l'Assemblée nationale désigne la Turquie. C'est une erreur. Un pays ne doit pas être directement montré du doigt dans la Constitution", a-t-il estimé.

"Nous en avons parlé en réunion du groupe UMP au Sénat : pour le moment, il y a une majorité dans la majorité qui n'est pas favorable au texte sur ce sujet", a ajouté Jean-Pierre Raffarin.

 

Commentaires du PNF:

Si on impose au peuple français l'entrée de la Turquie dans l'Europe, cela signerait la fin totale de la démocratie en France (déjà bien mal en point avce tout un pan de l'opinion qui est marginalisé) et la fin de l'idée d'une grande Europe fière de ses valeurs, de son histoire et de son identité.

Raffarin est un traître, les électeurs doivent le sanctionner aux prochaines élections pour qu'il comprenne que le pouvoir n'est pas à Washington, mais dans les urnes!