Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2011

Eric Zemmour : “Guéant et l’immigration : trop mou !”

RTL – Z comme Zemmour – 29 novembre 2011




Source: RTL via fdesouche.com

Nicolas Doze : «L’Europe de demain ne sera pas née de la démocratie, c'est absolument certain.»

"On va dans le mur, on est dans le mur – Il n’y aura pas de consultation populaire – Cette Europe d’experts, de techniciens, sera construite de la manière la plus crédible possible pour répondre au Marché – Le Marché veut qu’on lui fabrique l’Europe qu’il attend – L’Europe de demain ne sera pas née de la démocratie,  c'est absolument certain."



Source: BFM TV via Fdesouche.com

28/11/2011

L’arabe dans le marseillais

France Bleu Provence – 28/11/11



Source: Fdesouche.com

Eric Zemmour / Les 500 signatures : coups tordus et petits arrangements

RTL – Z comme Zemmour – 28 novembre 2011



Source: RTL via Fdesouche.com

Vitrolles (13) : Kalachnikov vs flashball, un braqueur tué et un policier dans un état désespéré

 

 

Source: BFM-TV via Fdesouche.com

Un père soupçonné d'avoir tué son fils en le mettant dans le lave-linge

L'homme de 33 ans a été mis en examen pour meurtre et écroué dimanche soir à Meaux.

Un homme de 33 ans a été mis en examen pour meurtre et écroué dimanche soir à Meaux, car il est soupçonné d'avoir tué son fils âgé de trois ans en le mettant vendredi dans un lave-linge afin de le punir pour un prétendu mauvais comportement à l'école, a-t-on appris lundi de sources concordantes. Ce père de famille a été mis en examen pour "meurtre sur mineur de moins de 15 ans", dimanche soir à Meaux, et "écroué". La mère, elle, a été mise en examen pour "non-empêchement de commission d'un crime" et "non-assistance à personne en danger" et a aussi été écrouée, selon une source judiciaire, confirmant une information du journal Le Parisien.

 

Source: Yahoo

27/11/2011

Jean-Jacques Rosa (économiste): «L'euro est un contresens économique»

«L'euro a été soutenu de bout en bout par une coalition de dirigeants politiques, d'élites administratives, de responsables du grand patronat, parce que toutes nos industries européennes sont le plus souvent cartellisées» souligne l'économiste Jean-Jacques Rosa.
«L'euro a été soutenu de bout en bout par une coalition de dirigeants politiques, d'élites administratives, de responsables du grand patronat, parce que toutes nos industries européennes sont le plus souvent cartellisées» souligne l'économiste Jean-Jacques Rosa.

INTERVIEW - Faillite en Irlande, mouvements de rue en Grèce et en Espagne, inquiétude en France: l'euro s'est révélé un fardeau intolérable pour nombre d'économies européennes, estime l'économiste Jean-Jacques Rosa, qui recommande une dévaluation de la monnaie unique et un retour au franc.

LE FIGARO. - Peut-on dire que la France est en partie malade de l'euro?

Jean-Jacques ROSA. - Oui, car vous ne pouvez pas appliquer la même politique monétaire, c'est-à-dire le même taux de change et le même taux d'intérêt, à des économies dont les trajectoires et les structures sont différentes. Notre économie n'évolue pas de la même façon que celle de la Grèce ou de l'Allemagne: les taux d'inflation divergent, les phases conjoncturelles ne coïncident pas, et il n'y a pas de taux de change idéal et unique, globalement applicable.

Le taux de change détermine vos exportations et vos importations, il est lui-même lié aux taux d'intérêt, et si vous n'avez pas le bon change par rapport aux conditions de votre économie, cela pénalise votre croissance. Tel est le point fondamental. La monnaie unique est un fiasco pour les économies nationales qu'elle a privées d'un amortisseur de crise essentiel dans les remous de la grande récession. Les eurosceptiques ont donc eu raison sur toute la ligne en cernant les nuisances à venir de la monnaie unique, mais la victoire de la raison a quelque chose d'amer.

Déplorez-vous qu'une politique d'intégration de l'Europe n'ait pas précédé sa construction économique ?

La politique peut corriger les inconvénients d'une même monnaie appliquée à des économies différentes. Aux Etats-Unis, par exemple, où le Massachusetts ne fonctionne pas comme le Texas, l'appareil étatique fédéral et l'impôt fédéral font que, lorsque le Texas est en plein boom, les rentrées fiscales provenant de cet Etat permettent de subventionner le Massachusetts qui est en récession. Les Etats-Unis peuvent donc supporter une monnaie commune qui, idéalement, ne convient pas à la fois au Texas et au Massachusetts, mais les transferts fiscaux permettent d'amortir le choc. Nous n'avons pas cela en Europe.

Faut-il des Etats-Unis d'Europe? C'était l'objectif des fédéralistes, mais une telle construction n'est pas possible pour des raisons de fond. Les Etats-Unis se sont constitués au XIXe siècle, dans un contexte d'impérialisme et d'extension territoriale des nations. Un siècle et demi plus tard, et particulièrement depuis la révolution de l'information des années 1970-1980, nous observons l'exacte tendance inverse. L'Empire soviétique a éclaté. Les nations se fragmentent, on l'a vu en Europe de l'Est, et les nations qui ne comportent que quelques millions d'habitants sont le plus souvent prospères. Ainsi des pays nordiques, de la Suisse, du Canada ou de la Nouvelle-Zélande. Grâce à l'ouverture des marchés mondiaux et à la révolution de l'information, au lieu d'être un handicap, la petite dimension est devenue un avantage. Et les plus petits pays sont nécessairement plus ouverts au commerce extérieur. Dans un monde de libre circulation, même si elle vient d'un tout petit pays, une entreprise peut se développer et vendre sur tous les marchés de forts volumes à faible coût.

À qui profite l'euro ?

Je me suis posé cette question dès l'écriture de L'Erreur européenne, en 1998, alors que la monnaie unique n'était encore qu'à l'état de projet. C'était un tel contresens économique! Pourquoi tous ces gens de gouvernement, fort intelligents, ont-ils choisi de s'engouffrer dans cette nasse? Il s'agissait à l'époque d'obliger les Européens réticents à construire un super-Etat, par l'artifice technique de l'union monétaire qui les contraindrait tôt ou tard à accepter aussi l'union budgétaire, et donc un Etat fédéral. Certains milieux patronaux ne sont pas demeurés en reste. L'euro a été soutenu de bout en bout par une coalition de dirigeants politiques, d'élites administratives, de responsables du grand patronat, parce que toutes nos industries européennes sont le plus souvent cartellisées.

L'intérêt d'un cartel est de fixer les prix ensemble, pour supprimer ainsi la concurrence, hausser les tarifs et dégager des profits plus importants. Le mouvement, élargi à l'Europe, est clair: un cartel national fonctionnera sans grand problème dans un espace fermé, sous la houlette d'autorités professionnelles adéquates. Mais dès que l'on ouvre les frontières, on se trouve aux prises avec des concurrents qui ne jouent pas le même jeu. D'où la tentation de reconstituer un cartel dans une zone plus large, avec ces nouveaux concurrents. Se pose alors le problème du contrôle des prix convenus. Si le taux de change bouge chaque jour, la tâche devient complexe. Il faut renégocier en permanence, alors que si vous supprimez les variations de change, tout redevient simple, comme à l'intérieur d'une seule économie nationale. La volonté de reconstituer le cartel industriel au niveau européen fonde la volonté de supprimer toute variation de change. Les Etats, finalement, considérés comme des entreprises, sont dans la même situation...

Cette simplification que vous reconnaissez n'a-t-elle pas des aspects positifs ?

Cela dépend pour qui ! Positifs assurément pour les cartels qui augmenteront leurs profits, mais certainement pas pour tous les autres joueurs: les cartels font monter les prix et contractent les volumes de production aux dépens des citoyens et des consommateurs. «Les gens d'une même profession, observe Adam Smith dans La Richesse des nations,ne se rencontrent que rarement, même pour s'amuser ou se distraire, sans que leur conversation n'aboutisse à quelque collusion au détriment du public...»

____________________________________________________

"La conclusion à en tirer est qu'une monnaie unique et forte est une redoutable machine à emprunter parce qu'elle abaisse le coût de l'emprunt. Le cas espagnol illustre parfaitement l'aspect pervers de cette facilité. Avec 6% d'inflation environ dans le pays et un taux d'intérêt fixé par la BCE à 2%, les ménages et investisseurs locaux empruntent au taux réel de -4%. D'où une frénésie d'investissement immobilier qui a provoqué un déséquilibre complet de l'activité nationale et de la position patrimoniale des emprunteurs. Ils sont allés beaucoup trop loin, puisqu'ils étaient subventionnés pour emprunter..."

____________________________________________________________________________________

 

La France peut-elle concrètement retourner à une monnaie nationale ?

Tous les pays issus du démembrement de l'URSS l'ont fait. Du rouble, ils sont passés à des monnaies nationales. Dans les années 1990, après la scission de la République tchèque et de la Slovaquie, j'ai posé la question au président tchèque Vaclav Klaus de la difficulté de créer ainsi sa propre monnaie. Il m'a répondu en exactement deux mots: «Une semaine»...
_____________________________________________________________________________________

"On s'est engagé dans la voie conduisant à la centralisation pour s'apercevoir finalement qu'elle était impraticable du fait des disparités entre pays. La guerre de sécession a donc commencé.

Elle n'oppose pas uniquement des Etats entre eux, mais des populations soucieuses de leur niveau de vie, d'une part, et des Trésors publics, grandes banques et grandes entreprises, d'autre part, qui entendent défendre jusqu'au bout leur avantage d'emprunteurs et leurs cartels intra-européens. Cette guerre ne s'arrêtera qu'avec la dissolution de l'euro. Catastrophe économique oblige : le mouvement est amorcé."


Lire l'article intégral.


Source: Le Figaro

Retour au franc: sondage en ligne

Pour participer à ce sondage sur le retour au franc, cliquer ici.

 

Royaume-Uni : un commerçant de Dagenham repousse une attaque à l’arme blanche

Une vidéo diffusée par la police métropolitaine britannique montre un commerçant parer l’attaque d’un voleur armé d’un couteau, menaçant de trancher la gorge de son assistante. L’agression s’est déroulée à Dagenham, dans l’Est de Londres.



Source: Euronews via Fdesouche

Dette de l'Eurozone: qui doit combien à qui?

La BBC a publié sur son site un graphique montrant les liens "débiteurs-créanciers" des principaux pays de l'Eurozone. Ces chiffres montrent les dettes contractées par les banques. La Chine est malheureusement absente de ces données.

Ces données montrent, entre autres, que les banques françaises sont de loin les plus exposées à la dette grecque, avec un encours de 41,4 milliards d'euros, contre 15,9 milliards d'euros de créances pour les banques allemandes qui arrivent en deuxième position.

Pour visionner les flux de dettes, cliquer sur le nom d'un pays.

 

Source: BBC

26/11/2011

Le FN étudie un euro monnaie de réserve en parallèle au franc (système de double monnaie)

Le Front National, partisan du retour au franc, envisage d’inclure dans son programme pour 2012 le maintien en parallèle de l’euro comme monnaie de réserve, laquelle pourrait à terme redevenir la monnaie unique européenne, a déclaré vendredi un conseiller de Marine Le Pen.

Nous sommes pour conserver une monnaie commune parce que ce qu’il y avait d’intéressant dans l’euro, c’est bien sûr d’essayer un jour (…) d’avoir des réserves aussi importantes que le dollar“, a déclaré Thibaut de la Tocnaye, au cours d’une table ronde consacrée aux propositions des partis politiques pour les PME. [...]

"Le fait de conserver l’euro, comme autrefois nous avions l’ECU, est en gestation dans la mouture finale du programme.”


France 24 – 25/11/2011 via Fdesouche.com

 

Comme le montre cette vidéo datée du 7 juin 2009, Jean-Marie Le Pen défend depuis longtemps l'idée d'un système à double monnaie "franc - euro" :

 


25 soldats pakistanais tués par des hélicoptères de l'Otan

tfu4.jpg

YAKKAGHUND, Pakistan (Reuters) - Vingt-cinq soldats pakistanais ont été tués dans le bombardement d'un poste de contrôle de l'armée par des hélicoptères de l'Otan au cours d'une intrusion dans le nord-ouest du Pakistan, a-t-on appris samedi auprès de source militaire pakistanaise.

Ces hélicoptères venaient d'Afghanistan.

A Kaboul, un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), sous commandement de l'Otan, a confirmé qu'un "incident" près de la frontière avait été signalé et qu'une enquête était en cours.

"On est en présence d'une attaque sur le territoire pakistanais, qui est souverain", a dit Massoud Kasur, gouverneur de la province de Khyber-Pakhtunkhwa, dans le nord-ouest du pays. "De tels raids ne peuvent plus être tolérés. Le gouvernement va se saisir de ce dossier en haut lieu et il va y avoir des enquêtes", a-t-il ajouté.

"Le dernier raid des forces de l'Otan contre un poste de contrôle va avoir de graves conséquences car ils l'ont attaqué sans raison et tué des soldats qui étaient en train de dormir", a déclaré un militaire pakistanais qui a demandé à conserver l'anonymat.

En réaction à ce raid, les autorités pakistanaises ont annoncé avoir bloqué le "Khyber pass" aux troupes de l'Otan, qui est une route vitale pour l'approvisionnement des soldats de l'Alliance atlantique en Afghanistan.


Source: Reuters via Yahoo

Argentine : Sortie de crise par la réindustrialisation et le protectionnisme

 

 

Source: France 3 via fdesouche.com

L'affaire des frégates de Taïwan

La corruption généralisée et institutionnalisée au cœur de la République, expliquée à travers l’histoire incroyable des Frégates de Taïwan.

Ce scandale est la mère de toutes les affaires de corruption contemporaines, de la mort du Capitaine Yin en 1993 jusqu’à la terrible sentence judiciaire de 2010 aux dépens de la France, sans oublier les affaires Clearstream et Karachi.



Source: France 3 via Fdesouche.com

25/11/2011

Présentation du projet présidentiel de Marine Le Pen: la caste au pouvoir exprime son mépris et ses craintes

La présentation par Marine Le Pen de son projet présidentiel aura permis à la caste de révéler son odieux mépris du peuple français.

Ainsi on a pu entendre Alain Duhamel se répandre, il y a quelques jours, en ces termes : « Et puis, il y a tout simplement ceux à qui elle s'adresse par priorités. Les milieux les plus populaires, les milieux les plus malheureux, ceux qui souffrent le plus de la crise, ceux qui sont le plus indignés, ceux qui ont le moins de facilités à comprendre ce qui se passe. »

Alain Duhamel prend les Français pour des abrutis depuis 40 ans, 40 ans au cours desquels il aura gagné la formidable réputation de « boussole-sud » de l'analyse politique française, prédisant systématiquement l'inverse des évènements à venir et incapable de ressentir ce que ressent le peuple. A vrai dire, ce ne sont les Français qui ne comprennent rien à ce qui se passe, c'est Duhamel, en bon journaliste aux ordres qu'il est, qui est incapable de comprendre ce peuple qu'il exècre et dont il ne sait rien du quotidien.

Dans la même veine, Bruno Solo déclarait ce week-end dans l'émission de Laurent Delahousse sur France 2 : « On a rendu les gens intellectuellement paresseux, ils écoutent des solutions faciles, des slogans. Quand vous méprisez le peuple il devient méprisable ». Impressionnant de morgue, Bruno Solo semble croire que tous les Français sont le beauf qu'il incarne fort bien dans Caméra Café.

Je condamne évidemment ces propos, mais je ne peux m'empêcher d'y voir un signe et un symbole particulièrement porteurs d'espoir : la caste est aux abois, plus déconnectée du peuple, plus haineuse que jamais à l'égard de Marine Le Pen et des Français qui la soutiennent.

C'est bien là la démonstration que Marine Le Pen voit juste, frappe juste, et que la caste à qui elle veut retirer les commandes pour les redonner au peuple craint pour ses prébendes.

En 2012, les Français doivent redevenir les maîtres de leur destin et montrer à ces nantis qu'ils n'ont pas besoin d'eux pour penser à leur place !

Steeve Briois
Secrétaire Général du Front National

  Source: Front National

24/11/2011

90′ Enquêtes : Police de Montpellier, opération coup de poing

Montpellier est la 3e ville du sud de la France après Marseille et Nice. La population des quartiers difficiles y côtoie celle des retraités et des étudiants… un mélange qui s’avère parfois explosif.



Source: TMC via Fdesouche.com

22/11/2011

“Braqueur est devenu un métier reconnu par la justice française” (RMC)

Dans Bourdin & Co, un auditeur s’indigne de voir un bijoutier mis en examen pour s’être défendu face à des braqueurs armés.



Source: RMC via Fdesouche.com

20/11/2011

Meurtre d’Agnés : le lycée international, un modèle baigné par le communautarisme, le racisme, la drogue et l’alcool

Le collège ignorait le passé du lycéen


La direction du collège du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, a reconnu ce dimanche, lors d’une conférence de presse, avoir été informée du passé judiciaire du lycéen, qui a avoué avoir tué et violé Agnès, élève du même établissement, mais a nié avoir eu connaissance du motif.



Source: BFM-TV


________________________

Marche blanche pour Agnès et vide juridique


Environ 4 000 personnes : enseignants, parents et camarades d’Agnès ont participé à une marche à Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire, à la mémoire de cette collégienne de 13 ans, violée, assassinée et brûlée mercredi par un lycéen de son établissement.

----------------------

Le président du tribunal pour enfants de Bobigny, Jean-Pierre Rosenczveig, a déclaré aujourd’hui qu’“un juge ne prend jamais de risque” et que celui qui avait eu à se prononcer précédemment sur le meurtrier présumé d’Agnès “était convaincu qu’il n’y avait pas de danger”. [...]

Dans cette affaire “extrêmement grave”, “on a un juge qui, avec la caution du parquet, des psychiatres, des éducateurs, prend une décision, dans le cadre du contrôle judiciaire, qui est de bon sens, avec la décision de le faire partir de Nîmes –pour ne pas qu’il rencontre sa précédente victime– et l’obligation de l’internat”, a expliqué M. Rosenczveig.  Ce juge “était convaincu qu’il n’y avait pas de danger”, a-t-il plaidé. [...]

Le Figaro

 

---------------------------------------------

Le collège-lycée du Chambon-sur-Lignon où était scolarisée Agnès est un établissement privé, d’inspiration protestante, fondé en 1938. Romain Blachier, aujourd’hui élu local, y était pensionnaire dans les années 1990. Il se souvient d’un établissement particulier.



Source: BFM-TV


via Fdesouche.com

Troyes (10) : 3 cars incendiés dans la nuit

France 3 Régions – 19 novembre 2011

Trois cars de tourisme ont complètement cramé dans la nuit de vendredi à samedi, sur le parking public à proximité immédiate de la gare de Troyes. Un 4ème bus a été également pris par les flammes, mais il est moins touché. [...] l’hypothèse criminelle est privilégiée.



France 3 Régions via fdesouche.com

Cagnes-sur-mer (06) : des lycéennes agressées par une bande de filles

 

Source : BFM TV

 

Cagnes: des lycéennes agressées par une bande de filles


Les lycéennes ont été molestées par cinq mineures devant un arrêt de bus, lundi matin à Cagnes-sur-Mer. Trois d’entre elles ont été interpellées

Elles ressemblent à des lycéennes, ou plutôt des collégiennes, comme les autres ! Jeans à la mode, jogging de marque, baskets, petite coiffure qui va bien… « On aurait dit des copines de ma fille », s’étonne un adulte qui a assisté à une partie de la scène, lundi matin à proximité de l’arrêt de bus, en face du lycée Renoir à Cagnes-sur-Mer.
Parce ce que quand ces gamines de 12 à 15 ans passent à l’action, leur comportement n’a rien de paisible.

Elles repèrent leur victime, puis l’attaquent en bande, l’isolent, pour l’empêcher de s’enfuir. C’est alors la curée : gifles, coups de pied, de poing, insultes. Le traquenard dure quelques secondes, ensuite, elles passent à autre chose. Une autre victime.[…]

Nice Matin

 

“Ma fille a vécu l’agression presque comme un viol”


[…]Et que dire du comportement des « jeunes furies » ? « Au commissariat, elles n’avaient peur de rien. De personne ! Elles continuaient à nous narguer. Elles se moquaient pas mal des forces de l’ordre. Des petites caïds. Mais que font leurs parents ? Pourquoi ont-ils baissé les bras ? »
Pour lui, sa fille a vécu une « expédition punitive, sans raison ». Elle lui a raconté : « Elles envoyaient la plus petite qui devait avoir 12 ans lancer des trucs comme : “Toi ta veste me plaît pas, c’est les bourgeois qui mettent ces trucs-là !” Et les quatre autres étaient derrière prêtes à frapper. Et ensuite, elles passaient à quelqu’un d’autre en riant. »
Ce père reste inquiet. « Charlotte me dit qu’elle ne se sent plus en sécurité dehors. Combien de temps va durer son traumatisme ? »

Nice Matin

 

Via fdesouche.com

Attaque d’un diplomate français à Gaza : la France doit réagir

Communiqué de l'AFPS - 16/11/11

 

L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) condamne avec la plus grande vigueur l’attaque israélienne survenue près de Gaza dans la nuit du 13 au 14 novembre dans laquelle le chef d’antenne consulaire français, Majdi Shakoura, ainsi qu’une de ses filles ont été blessés. Sa femme, enceinte de deux mois, a subi une fausse couche suite à cette frappe.

L’AFPS demande au gouvernement français de réagir avec fermeté devant cette attaque qui viole une fois de plus la Quatrième Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre et d’assurer la sécurité de son personnel diplomatique.

La France ne peut faire mine de regarder ailleurs quand ses diplomates sont pris pour cible.

Source: http://www.france-palestine.org

19/11/2011

Bron / Rhône : Le bijoutier braqué a été mis en examen pour violence avec arme

Le 15 octobre, Gilbert Lori avait tiré sur un des deux hommes venus le braquer dans sa bijouterie. Hier après-midi, un juge d’instruction lyonnais l’a mis en examen.

Gilbert Lori n’est pas homme à s’effondrer. Rompu à la plongée sous marine, qu’il pratique depuis des années, il y a longtemps qu’il a appris à se contrôler. Mais hier, c’est l’indignation qui le secouait au sortir du palais de justice de Lyon. Convoqué par la juge d’instruction Florence Marques, le bijoutier, installé depuis 1974 place Curial à Bron, venait d’apprendre sa mise en examen pour violence volontaire avec arme ayant entraîné une incapacité de plus de huit jours. Il a été placé sous contrôle judiciaire. Son avocate, Me Isabelle Nabucet, a immédiatement interjeté l’appel.

Dans cette affaire, c’est moi la victime ! Je me suis retrouvé, dans mon magasin, face à des types armés. Oui j’ai tiré, mais pour sauver ma peau.”


Bron - Le bijoutier braqué a été mis en examen pour violence avec arme

Bron – Le bijoutier braqué a été mis en examen pour violence avec arme


« Je ne cesserai jamais de le répéter. Oui j’en ai blessé un. Mais il pointait une arme sur moi. Au moment où les gars, cagoulés, sont entrés, j’ai entendu une détonation. Ce sont eux qui ont tiré en premier. Il ne faut pas oublier que tout s’est passé en 20, 30 secondes. Je ne voyais que l’arme, que les gants, je voulais qu’ils partent », s’exclame Gilbert Lori qui, le 16 octobre dernier était ressorti libre de l’hôtel de police de Lyon à l’issue d’une garde à vue de 36 heures dans les locaux du SRPJ.

« M. Lori, qui s’est porté partie civile contre les braqueurs, n’avait pas d’autres choix pour défendre sa vie », martèle Isabelle Nabucet, son avocate pour qui les éléments de la légitime défense sont constitués.

Mais le commerçant et sa femme subissent également des violences verbales, des menaces de mort, de la part de types qui n’ont pas l’air d’apprécier le sort réservé aux deux braqueurs :

"Sale pute, on va te faire à la kalachnikov, voilà ce que m’a femme a entendu. Moi je me suis fait traiter de bâtard raciste, d’enculé de Français. Ils viennent cracher sur la vitrine de mon magasin”, s’emporte le futur retraité [...]


Le Progrès.fr – 19/11/2011 et Fdesouche.com


PNF:

Nous sommes dans la France de Sarkozy et Guéant, dont la Justice poursuit les honnêtes gens victimes de la violence qui gangrène notre pays.

Sarkozy n'a absolument rien fait, durant ses cinq années au pouvoir, pour changer les lois et le système judiciaire (laxiste envers les criminels, et impitoyable envers les victimes) hérité de mai 68.

Il est plus que temps de donner sa chance à la droite nationale pour opérer une véritable rupture et injecter un peu de bon sens dans la politique judiciaire de ce pays.


17/11/2011

Citation du jour

"Le rythme des constructions scolaires ne pourra jamais suivre le rythme de l'utérus des Mahoraises."

Le vice-recteur de l'académie de Mayotte, 2011.


Source: Le Point - 17/11/11

Pierre Conesa: "La fabrication de l'ennemi"

i>télé 'Ménard sans interdit'  16/11/2011

Pierre Conesa, maître de conférences à Sciences-Po, auteur de "La Fabrication de l'ennemi", s'exprime sur la géopolitique iranienne.




Source: iTélé et Fdesouche

Pacte 2012 pour la Justice

Le père de Jérémy Censier, lynché à mort par une bande de "jeunes" en 2009, se révolte contre la Justice.

Voir la vidéo ici.

Phrase du jour

"Pour triompher, le mal n'a besoin que de l'inaction des gens de bien."

Edmund Burke

Gaza : Le consul de France et sa famille blessés par un raid israélien

L'ambassadeur d'Israël en France a été convoqué ce mercredi au ministère des Affaires étrangères où les autorités françaises ont condamné un raid sur la bande de Gaza qui a blessé le consul français et sa famille, a annoncé le Quai d'Orsay. «Ce matin, au Quai d'Orsay, nous avons rappelé à l'ambassadeur d'Israâl à quel point nous déplorions vivement les conséquences de ce raid pour notre chef d'antenne consulaire à Gaza et pour les membres de sa famille», a déclaré le porte-parole du ministère lors d'un point de presse.

«Il lui a été rappelé que, tout en reconnaissant la nécessité pour Israël d'assurer sa sécurité, il importe de prévenir toute atteinte aux civils de même qu'à la présence française à Gaza», a-t-il ajouté. Le consul de France dans la bande de Gaza, sa femme et sa fille de 13 ans ont été blessés lors d'un raid survenu dans la nuit de dimanche à lundi. La femme du consul, enceinte de deux mois, a perdu son enfant suite à l'attaque israélienne.

«Notre ambassadeur à Tel Aviv a fait une démarche auprès des autorités israéliennes», a ajouté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Il a d'autre part condamné la décision israélienne de construire 800 logements dans les colonies de Jérusalem-Est.

«Une nouvelle provocation»

«La France tient à rappeler que la colonisation est un acte illégal au regard du droit international et qu'elle constitue un obstacle sur la voie d'une paix juste et durable, qui implique notamment que Jérusalem devienne la capitale de deux États souverains et viables», a dit le porte-parole. «Cette annonce constitue une nouvelle provocation, alors que la communauté internationale poursuit ses efforts en vue de relancer les négociations entre Israéliens et Palestiniens», a-t-il ajouté, en appelant le gouvernement israélien à revenir sur cette décision.

Israël a annoncé mardi son intention de lancer prochainement un appel d'offres pour la construction de 814 logements pour colons juifs à Har Homa et Pisgat Zeev, à Jérusalem-Est. Cette mesure, qui devrait intervenir dans les semaines à venir, est annoncée dans la foulée de l'adhésion, le 31 octobre, de la Palestine à l'Unesco en tant que membre à part entière au grand dam des Israéliens.

Reuters et 20 minutes

PNF:

L'attaque perpétrée par l'armée israélienne et qui a coûté la vie au futur enfant du consul de France à Gaza a eu lieu dimanche, et on ne l'a appris que mardi... Etrange, non?

Etrange également le fait qu'on n'ait pas de nouvelles précises sur leur état de santé et sur les circonstances de l'agression. Le consul et sa famille se trouvaient-ils à leur domicile? Si tel est le cas, il s'agit donc d'un acte prémédité de la part d'Israël, qui cherche à punir la France pour son attitude au sujet de la reconnaissance de l'Etat palestinien à l'UNESCO.

Imaginez si l'Iran avait un commis un tel acte contre un diplomate français ou américain et sa famille! En visant en plus une femme enceinte qui a perdu son enfant suite à l'agression.

Ce serait vécu comme une déclaration de guerre, et un tel acte n'aurait pas fait l'objet d'un simple entre-filet dans les pages "International" des journaux du pays. Le règne du deux poids - deux mesures continue vis-à-vis de l'Etat terroriste israélien.

15/11/2011

Goldman Sachs : les nouveaux maîtres du monde ?

Comment Goldman Sachs, petite maison de courtage fondée en 1869 par un immigré allemand, est-elle devenue la banque d’affaires la plus puissante du monde ?

La première chose que l’on apprend chez Goldman Sachs c’est que l’on ne doit pas parler de Goldman Sachs. Les anciens ont peur, les stagiaires se cachent. Depuis décembre 2006, les banquiers de Goldman Sachs savaient qu’une crise financière se préparait et ont largement tiré profit de cette précieuse information. Les Américains, eux, en ont subi les conséquences et commencent à se réveiller.

Ce plongeon au coeur de l’une des plus grandes institutions de Wall Street permet de lever le voile sur les méthodes de la finance mondiale.

(Pour visionner en plein écran, cliquer en haut à droite de la vidéo sur "PAZBEPHYTb")


 

Source: Canal + et Fortune-Fdesouche

14/11/2011

L'école de la République: agression d'une enseignante au lycée de Porcheville en 2009

Action discrète et la christianophobie

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Source :Canal + et Fdesouche.com