Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2011

Citation du jour

"Le Pentagone a agi en se fondant sur des considérations relatives à la sécurité énergétique, ce qui est particulièrement clair quand on sait que la Libye dispose des septièmes réserves mondiales de pétrole."

Michael Honda, représentant démocrate au Congrès américain.

 

Source

L'Italie est débordée par l'invasion de clandestins maghrébins: évasion en direct

Après les évasions hier du Village de la Solidarité de Mineo (Sicile), ce sont aujourd’hui de nouvelles évasions de clandestins tunisiens du camp de tentes de Manduria, dans les Pouilles (sud de l’Italie continentale). (Sky TG24, 28/03/11)

A partir d’une minute

 

 

Source: Fdesouche.com

26/03/2011

Citation du jour

« Les Français sont en train d'imploser sous une pression trop forte, un mal-vivre ensemble »

Jean-Paul Delevoye, Médiateur de la République, Président du Conseil économique, social et environnemental

 

Source

Comment RESF et la LDH font échouer l’expulsion d’un clandestin comorien

Samedi 12 mars, un clandestin comorien devait être expulsé par l’avion de 17h45 au départ de Marignane. La suite en images…

 

 
L'AFFAIRE SOILIHI par latelelibre

 

Source: La Télé Libre et Fdesouche .com

D. Reynié : «On est au début d’un processus de recomposition du système politique: UMPS vs Front National» (vidéo)

Consignes de vote, discours sur l’immigration et la sécurité, risques d’implosion de l’UMP : Dominique Reynié, le directeur de la Fondation pour l’innovation politique, analyse la poussée du FN.

 

 

 

 

Source: Libération et Fdesouche.com


Rue89 : « Pourquoi les médias traitent-ils Marine Le Pen en pestiférée ? »


En regardant « Le Grand Journal » de M. Denisot, dont l’invitée était mardi dernier Marine Le Pen, je n’ai pu m’empêcher de me faire cette réflexion étrange pour quiconque considère que le FN devrait être banni à jamais des ondes et des téléviseurs.

Entendons-nous bien, je ne suis pas membre du Front national, ni élue du FN et d’ailleurs je n’ai jamais voté FN. J’hésite depuis quelques années entre UMP et PS et j’ai voté Verts aux dernières élections européennes. Je ne suis donc pas une fanatique d’extrême-droite mais juste une citoyenne éclairée par plusieurs années d’études universitaires en histoire.

Après quelques minutes, j’éprouve de la sympathie

C’est le moins qu’on puisse dire : seule face à quatre journalistes arrogants et méprisants, Marine Le Pen s’est bien défendue. Elle a emporté ma sympathie en restant calme et combative quand pas un seul de ces journalistes talentueux n’a été capable de la coincer avec une question intelligente sur son programme. [...]

Et quand je regarde une émission où, face à une femme qui se défend de toutes ses forces, le journaliste se drape dans ce qu’il pense être de l’exemplarité morale, je me dis en moi-même :

« A ce jeu-là, ce n’est pas le FN qui va perdre. »

 

Source: Rue89 et Fdesouche.com

Faut-il bombarder La Hongrie ?

Faut-il bombarder La Hongrie ? Révolution blanche à Budapest

Imaginons un instant que le prochain président de la République française, disposant d’une majorité de 3/5ème du Congrès (Assemblée nationale et Sénat réunis) décide de faire adopter une nouvelle Constitution à son goût qui commencerait par ce préambule :

« Nous, membres de la Nation française à l’orée de ce nouveau millénaire et au nom de tous les Français déclarons solennellement :
Nous sommes fiers que Clovis ait posé, voici mille cinq cents ans les fondements de l’Etat français en faisant entrer notre nation dans l’Europe chrétienne.
Nous reconnaissons, pour notre nation la vertu unificatrice de la chrétienté. Nous respectons les diverses traditions religieuses pratiquées dans notre pays.
Nous affirmons que les cadres essentiels de notre vivre-ensemble sont la famille et la nation et que nos valeurs fondamentales sont la fidélité, la foi et l’amour… »

Il suffit de remplacer « France » par « Hongrie », Français » par « Hongrois » et « Clovis » par « le roi Saint-Étienne » et on obtient le préambule du projet de nouvelle Constitution proposée au Parlement de Budapest par le Premier ministre Viktor Orban, chef de la coalition nationale-conservatrice arrivée au pouvoir le 25 avril 2010. [...]

Source: Causeur et Fdesouche.com

25/03/2011

« Gros cons, petite conne » : Guy Carlier Vs Sophia Aram

Douche Froide – Europe 1 – 25/03/11

Réponse de Guy Carlier à la chronique de Sophia Aram.

 


Gros cons, petite conne par Europe1fr

 

"Dupont Lajoie est devenu Mouloud Lajoie.".

 

Source: Fdesouche.com

23/03/2011

Une chroniqueuse de France Inter traite les électeurs du FN de "gros cons"

 

PNF: Les défenseurs du pseudo front "républicain" montrent chaque jour de plus en plus de haine envers le processus démocratique et la liberté des français à choisir leur destin. Les insultes pleuvent à un rythme soutenu, dans l'indifférence des médias traditionnels "bien-pensants", qui pour bien moins que ça déclencheraient l'hallali ("les heures les plus sombres de notre histoire") contre le Front National.

Dernières insultes en date:

- Jean-Marie Le Pen est borgne (moquerie et "humour" d'Anne Roumanoff)

- Marine Le pen: " C’est exactement le genre de fille qu’on a envie de sauter entre deux portes en espérant qu’elle vous demande de lui donner des baffes avant de jouir pour pouvoir se mettre un instant dans la peau d’un sans-papier macho et irascible ". (Benoit Rayski, "journaliste") source

 

 

22/03/2011

Eric Zemmour : "Au final, on tuera des civils en Tripolitaine pour sauver des civils en Cyrénaïque."

Z comme Zemmour – RTL – 22/03/11

 

 

Source: Fdesouche.com

 


 

21/03/2011

L'intervention française en Libye qualifiée de "jeu de massacre"

Accusés d'un "carnage", dimanche matin à Tika, les militaires français démentent s'être trouvés sur la zone.

libye-fillon-kadhafi-sarkozy-onu-guerre-276879-jpg_164318.JPG


Par Jean Guisnel

Les conditions dans lesquelles les frappes se sont déroulées contre les forces fidèles au colonel Kadhafi dans la nuit de samedi à dimanche, sur la route conduisant à Ajdabiya, à 35 kilomètres au sud de Benghazi, commencent à susciter un débat. Dans l'édition du quotidien Libération datée de lundi, l'envoyé spécial du journal, Christophe Ayad, ne décrit pas une opération militaire mais "un vrai jeu de massacre." Il poursuit : "Des dizaines et des dizaines de corps de soldats gisent là, morts dans l'instant, certains presque des enfants dans leur treillis trop grand. Ils ont été foudroyés par les Rafale français entre 5 et 7 heures du matin."

Un autre reporter, Kareem Fahim de l'International Herald Tribune, évoque un "carnage" et précise plus loin que de multiples frappes sont intervenues, "apparemment conduites par les pilotes des avions d'armes français qui ont pris la responsabilité de tirer les premiers coups". Ce même reporter ajoute que les frappes ont visé deux convois. Selon lui, l'un paraît avoir été frappé alors que ses canons et ses mitrailleuses étaient dirigés vers Benghazi, la capitale des rebelles que les Français avaient samedi pour mission de protéger. L'autre, en revanche, aurait été frappée alors que ses véhicules quittaient la zone de combat. L'envoyé spécial du Herald Tribune cite un officier rebelle, le colonel Abdullah al-Shafi : "Ils battaient en retraite. Les soldats [loyaux à Kadhafi, ndlr] avaient volé des véhicules civils et fuyaient. Ils étaient en train d'enlever leurs treillis.

L'envoyé spécial du Times de Londres, Anthony Loyd, décrit, quant à lui, une première frappe dans l'après-midi de samedi aux abords de Garyouis, banlieue sud-ouest de Benghazi. Et une seconde le dimanche matin, vers 5 h 30 : "Alors que les troupes [loyales à Kadhafi, ndlr] commençaient à faire retraite, frappées par les Français et harcelées par les rebelles, le pire les attendait à Tika, à 30 km de Benghazi. Vers 6 h 30, ils ont été à nouveau frappés par les jets, qui ont touché une concentration de chars, camions, transports de troupes blindés, pick-up", et même un camion du logisticien DHL qui transportait la nourriture des soldats. "Nous remercions l'Angleterre et la France !", confie un rebelle au journaliste, qui emploie lui aussi le terme de "carnage".

Interrogé par Le Point dimanche lors du point de presse quotidien du ministère de la Défense, le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Thierry Burkhard, a indiqué que les avions français avaient frappé samedi après-midi, et qu'ils avaient détruit quatre véhicules blindés. Il nous a précisé ce lundi matin que dimanche, à l'heure des frappes sur le carrefour de Tika, aucun avion français ne se trouvait sur zone. Qui, alors ?

 

Source: Le Point

Libye: le Congrès US accuse Obama de violer la Constitution américaine

Plusieurs membres du Congrès américain ont exprimé leurs critiques aujourd’hui envers l’administration Obama concernant les frappes américaines en Libye, craignant le début d’un conflit interminable et de possibles représailles libyennes.

puits de pétrole.jpg

Sur son flanc gauche, le président Obama a notamment été critiqué par le représentant démocrate Michael Honda, pour qui ces frappes « envoient au monde le message que la démocratie américaine est profondément dysfonctionnelle », car seul le Congrès est habilité à déclarer la guerre par la Constitution américaine.

Le Pentagone a agi « en se fondant sur des considérations relatives à la sécurité énergétique, ce qui est particulièrement clair quand on sait que la Libye dispose des septièmes réserves mondiales de pétrole », a ajouté M. Honda, pour qui « le message est que l’Amérique fait peu de cas des droits de l’homme et de la liberté des peuples dans des pays comme la République démocratique du Congo, l’ouest du Soudan ou la Côte d’Ivoire, qui n’ont pas de ressources énergétiques cruciales ».

image-194104-galleryV9-spgu.jpg

La représentante républicaine Candice Miller, membre de la commission de la Sécurité intérieure de la Chambre, a jugé « très perturbant et inacceptable » que le président Obama ait agi sans avoir obtenu le consentement formel du Congrès.
« Concernant la Libye, nous demandons: quel est le but? Quel est notre rôle? », a déclaré le sénateur républicain John Barrasso sur la chaîne MSNBC, mettant en garde contre un « engrenage » qui pourrait obliger les forces américaines à rester engagées dans le conflit pendant « des semaines ou des mois ».

 

Source: Le Figaro

Le nuage radioactif japonais devrait atteindre la France mercredi

Un nuage radioactif "sans danger" lié à l'accident nucléaire au Japon atteindra les Antilles françaises ce lundi et la métropole à partir de mercredi, a déclaré le président de l'Autorité de sûreté nucléaire.

images.jpg


"Le nuage radioactif devrait atteindre les Antilles françaises à partir du 21 mars, à des niveaux extrêmement bas sans aucune conséquence", a dit lundi André-Claude Lacoste lors d'une conférence de presse.

"Il devrait atteindre Saint-Pierre-et-Miquelon à partir du 22 mars et la France métropolitaine à compter du 23 mars", a-t-il ajouté.

japan-nuclear_0.jpg"L'ordre de grandeur des retombées est de 1.000 à 10.000 fois moins que les retombés de Tchernobyl, il est donc tout à fait clair qu'à ce niveau de concentration, il n'y a aucune conséquence possible en terme de santé", a-t-il dit.

Au Japon, de la fumée s'est élevée lundi du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima et des employés ont reçu un ordre d'évacuation. Ce réacteur est l'un des plus endommagés par le séisme et le tsunami qui ont frappé l'archipel le 11 mars.

 

Source: Yahoo / Reuters

Libye : pourquoi la télévision française cache-t-elle que Sarkozy est sous commandement américain ?

sarko_obama.jpg

Depuis hier, les télévisions françaises, reprenant sans vérifier les informations "storytellées" de l'Elysée (faut quand même admettre que la machine est bien rodée) nous bassinent avec le leadership français que la France se serait attribuée dans la décision d'intervenir dans l'affaire libyenne et dans l'action militaire qui s'est engagée par la suite. "La France en première ligne", "Sarkozy, commander in chief", "La France frappe la première", "Les avions français ont été engagés les premiers", "Le leadership français contre Kadhafi"... Toute la journée de samedi a été consacrée à la récitation de cette belle histoire. Sans notre glorieux président, héritier de César,Talleyrand, Charles XII de Suède, Bismarck, Clausewitz, Sun Tzu, Ike et Churchill, rien n'aurait été possible.

Soumis à ce déluge uniforme autant qu'univoque, il est alors bon de se pencher sur la couverture des mêmes événements par la presse américaine, entre New York Times et Washington Post, organes de presse qui ont fait leur preuve en matière d'indépendance et de sérieux. Cette lecture permet (hélas, je dis bien hélas..) de mesurer l'écart entre la "vérité sarkozyste" telle que les télévisions françaises la serinent depuis hier et la dure, froide et objective réalité. De cette lecture, on peut tirer deux leçons :

1) Ce sont les Etats-Unis, seuls, qui ont décidé qu'il était enfin possible de se lancer dans l'opération diplomatique ouvrant la voie à l'emploi de la force contre la Libye.

2) Une fois ces opérations entamées, la France sarkozyste a été placée sous commandement américain et obéit depuis au doigt et à l'oeil à ce que disent et décident Hillary Clinton et le président Obama.


20071107discourssarkozy.jpg 

On reprend :

1) Un article visiblement très bien informé du New-York Times (à lire ICI en VO) décrit le processus qui a mené Obama à se décider à intervenir en Libye. Ce sont trois femmes, Hillary Clinton, Susan Rice (ambassadeur américain à l'ONU) et Samantha Powers (conseiller au National security council) qui ont convaincu Obama jeudi dernier (soit AVANT le show Juppé de vendredi devant le Conseil de sécurité) qu'il était possible d'intervenir sans risquer de se lancer dans une opération débouchant sur un nouvel Irak. Le président américain a pris sa décision parce qu'il a été alors convaincu par ces trois femmes que les pays arabes et africains l'approuveraient et ne verraient pas en lui un néo-Bush.

Par la suite, les Américains ont laissé les Français être les petits télégraphistes de leur décision, décision sans laquelle rien n'était possible. En clair, si les trois femmes en question n'avaient pas convaincu Obama, Juppé, Sarkozy et leur résolution se seraient fait retoquer à l'ONU.  Du reste, il suffit pour s'en convaincre de lire attentivement le papier du NYT consacré aux coulisses du VRAI pouvoir où s'est joué la prise de décision contre Kadhafi : le nom de Sarkozy n'y apparait pas une fois...

2) Quant au leadership français dans la direction des affaires militaires depuis hier, un autre article du Washington Post (à lire ici en VO) vient réduire la communication sarkozyste sur le sujet à l'état de fable pour les enfants. En effet, dans cet article faisant le point sur le début des opérations militaires contre les troupes de Kadhafi, le Washington Post précise que l'ensemble de ces opérations est placée sous le commandement des forces américaines en Afrique.  "The French sorties were followed quickly by the wave of missile strikes against Libyan air defenses. More than two dozen warships and a large number of warplanes made up the initial strike force, which was led by the U.S. military’s Africa command, a senior U.S. military official said." Encore une fois, la réalité est cruelle : si leadership français il y a, il s'agit d'une politesse faite par les Américains à la France de Sarkozy, "Messieurs les Français, tirez les premiers... Parce que ça nous arrange..." Rien de plus.

Tout bien considéré, c'est assez accablant. Le président français, en campagne permanente, est en train d'instrumentaliser une juste opération militaire internationale en opération de communication personnelle dans le but de grapiller quelques points dans les sondages, le tout en racontant, pour faire les gros titres de l'actualité, une fable que la lecture des meilleurs journaux américains vient balayer en deux temps trois mouvements. Il est bien triste de constater que le président français ne peut donc rien faire, même pour livrer un juste combat, sans que cela soit nécessairement destiné à satisfaire son narcissisme exacerbé et sa campagne électorale permanente.

 

Source: Le Post

20/03/2011

Libye : bienvenue dans un guêpier

 

libye-kadhafi-275654-jpg_162942.JPG

L'auteur de ces lignes court un très grand risque. Celui d'être taxé d'esprit munichois, d'insensibilité face à la détresse des peuples, de froid cynisme, d'indulgence équivoque envers les dictateurs les plus répugnants. Par ces temps d'unanimisme belliqueux, il ne fait pas bon jeter le doute sur la légitimité de l'intervention dans les sables libyens. Allons-y tout de même. Car cette croisade aérienne pose de sérieuses questions qu'il n'est pas très sain d'éluder.

 

Première question : l'Occident a-t-il vocation à venir en aide aux peuples en révolte, à imposer la démocratie par la force des armes ?

Il ne peut y avoir deux poids, deux mesures. Il faut, dans ce cas, impérativement intervenir au Yémen où des dizaines de manifestants ont été tués ces derniers jours. À Bahreïn aussi bien sûr, où la majorité chiite veut se débarrasser du pouvoir sunnite qui l'opprime. Il convient de mettre en demeure l'Arabie saoudite, sous peine de sanctions, de cesser ses ingérences chez son voisin. Riyad, comme Abu Dhabi, a dépêché des troupes pour y rétablir un ordre injuste et contesté. Si, demain, le peuple algérien se soulève contre la clique qui met le pays en coupe réglée, que fera-t-on ? On bombardera Alger ? Et quid de la Syrie où une minorité, les Alaouites (15 % de la population), domine la vie politique du pays, de la Jordanie où les Bédouins tiennent le manche alors que la majorité palestinienne n'a que des miettes?

 

Source: Le Point

Moscou accuse la coalition de tuer des civils en Libye

La Russie reprend à son compte le bilan de 48 civils tués par les frappes aériennes donné par la télévision officielle libyenne.

medvedev -la-russie-fustige-rice-mais-veut-menager-ses-relations-avec.jpg

La Russie a appelé, dimanche, la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis à cesser les raids aériens contre ce qu'elle a qualifié de cibles non militaires en Libye, affirmant que les attaques avaient fait des victimes civiles. "Nous appelons dès lors les pays impliqués à cesser le recours non sélectif à la force", a déclaré Alexander Loukachevitch, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole a repris le bilan donné dimanche matin par la télévision officielle libyenne, affirmant que 48 civils avaient été tués et 150 blessés. Les frappes aériennes ont détruit, selon lui, un centre de santé, des routes et des ponts. La coalition occidentale affirme qu'elle ne vise que des installations militaires, notamment les défenses antiaériennes de Muammar Kadhafi et ses chars qui menacent Benghazi. "Nous pensons qu'un mandat donné par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU - un geste controversé en soi - ne doit pas être utilisé pour atteindre des objectifs autres que ceux inscrits dans ses dispositions, à savoir des mesures pour protéger la population civile", a dit Loukachevitch. La Russie n'a pas fait usage de son droit de veto au Conseil de sécurité, mais s'est abstenue sur la résolution 1973. Elle s'oppose à l'intervention militaire internationale.

Source: Le Point

Intervention en Libye : la France est placée sous commandement américain

Paris est "fournisseur de moyens" de la coalition internationale engagée contre Kadhafi.

Intervention en Libye : la France est placée sous commandement américain

Les Américains ont pris le commandement de l'opération de la coalition en Libye (ici, le vice-amiral William E. Gortney lors d'une conférence de presse samedi). © Cherie Cullen / AP/Sipa

Click here to find out more!
Par Jean Guisnel

Au deuxième jour de l'opération occidentale contre la Libye, et alors que les Français ont repris leurs vols au-dessus du pays dans une configuration proche de celle de la journée de samedi, de nombreux points ont été éclaircis. Il est très clair que les Américains sont aux commandes. Lors d'un briefing organisé samedi au Pentagone, le vice-amiral William E. Gortney a précisé que l'opération a été baptisée Odyssey Dawn (Aube de l'odyssée) et qu'elle est placée sous le commandement du général Carter F. Ham, chef du U.S. Africa Command (Africom), basé à Stuttgart (Allemagne). Une force navale portant la dénomination Task Force Odyssey Dawn est commandée à la mer par l'amiral américain Samuel J. Locklear III, dont l'état-major est embarqué à bord du navire de commandement USS Mount Whitney.

 

20071107discourssarkozy.jpg

 

À ce stade, les conditions précises de l'organisation de l'opération Odyssey Dawn ne sont pas entièrement définies. Les autorités politiques françaises présenteront sans doute une version les plaçant en tête de gondole, mais la réalité est plus prosaïque : les Américains sont aux manettes et assurent le contrôle opérationnel de l'ensemble du dispositif (OPCON, pour Operational Control) en assurant la coordination de l'ensemble des missions et des moyens qui leur sont attribués. La raison en est simple : alors que la coalition pourrait compter jusqu'à une vingtaine de pays dans les jours qui viennent, seuls les Américains sont en mesure de gérer un tel dispositif. Les Français sont donc des "fournisseurs de moyens" à la coalition qui leur a accordé le "privilège" (ou vécu comme tel par Nicolas Sarkozy) de prendre l'air les premiers. Les Français ne s'engagent cependant qu'aux conditions qu'ils ont fixées. La maîtrise de leur stratégie et de leurs moyens, donc le commandement de leurs opérations (OPCOM pour Operational Command), demeure entre les mains du chef d'état-major des armées, l'amiral Édouard Guillaud.

C'est samedi vers 17 h 45 que les avions français ont ouvert le feu en attaquant dans la région de Benghazi quatre véhicules blindés qui ont été détruits. Plus tard dans la soirée, cinq navires américains (sous-marins Scranton, Florida et Providence, destroyers Stout et Barry) et un sous-marin britannique de la classe Trafalgar se trouvant en Méditerranée ont tiré des missiles de croisière BGM-109 Tomahawk contre des cibles libyennes. Dans la nuit, des attaques ont été conduites par des bombardiers Tornado GR4 de la Royal Air Force à l'aide de missiles Storm Shadow (version britannique du Scalp EG) et des bombardiers furtifs B-2 de l'US Air Force.

Source: Le Point

Jean-Michel Apathie : « Si Jean-Marie Le Pen a raison depuis 30 ans, il faut voter Jean-Marie Le Pen »

Canal+ Le Grand Journal le 18/03/2011

Yves Thréard Le Figaro, Thomas Legrand France Inter, Jean-Michel Apathie RTL, Alain Duhamel VRP

 

 

Source: Fdesouche.com

LCI: "L'Espagne va rejoindre l'armée croisée"

"La coalition internationale se renforce ... l'Espagne va rejoindre l'armée croisée."

"... collaborateur de la coalition des croisés."

 

lciarmeecroisee.png

 

Capture VIDEO Ici

 

PNF: Y a-t-il des stagiaires issus de la "discrimination positive" à LCI ?

 

 

18/03/2011

Dominique Strauss-Kahn mis en cause devant le TGI de Paris pour son implication dans une escroquerie internationale à 22 milliards de dollars

arton5638-bc706.jpg 

Le 20 septembre 2010, Maître Dominique Kounkou, avocat de Christian Basano, assignait l’Agent Judiciaire du Trésor (AJT) pour faute lourde de l’État devant le TGI de Paris, dans une affaire complexe d’escroquerie internationale, dans laquelle M. Dominique Strauss-Kahn fut un acteur particulièrement impliqué comme Ministre de l’Industrie du gouvernement Cresson en 1991.

Lire la suite de l'article

 

Source


17/03/2011

Débat avec Oskar Freysinger (UDC) et Alain Soral (ER)

 

Où tu vis Quand tu veux - otvqtv.com premier talk-show sur internet from otvqtv on Vimeo.

 

Source: Fdesouche.com

 

Islam en France (vidéo)

La France vue des Etats-Unis

L'extrait de ce reportage a été diffusé sur la chaîne américaine CBN avec des images qu'on ne verrait pas sur nos chaînes de télévision.

On y voit des jeunes "français" musulmans dans un bus exprimant à haute voix leur différence...

 

 

Source: Le Salon Beige

Quand le patronat achetait au Gouvernement Chirac le droit d’importer sa main-d’oeuvre étrangère (vidéo)

André POSTEL-VINAY, ex-secrétaire d’état aux immigrés, parle du travail des immigrés en France. Nommé le 28 mai 1974 comme Secrétaire d’État auprès du ministre du Travail, chargé des Travailleurs immigrés dans le Gouvernement Jacques Chirac, il démissionne le 22 juillet 1974. (JT A2 20H – 29/07/1983)

 

 

 

Source: Fdesouche.com

16/03/2011

Saïf Al-Islam Kadhafi : « Le clown Sarkozy doit nous rendre l’argent qui a servi à financer sa campagne » (vidéo)

Interview exclusive du fils du Guide de la révolution libyen par Euronews

 

 

Source: Euronews et Fdesouche.com

Kadhafi parade : « Sarkozy, tu vas attaquer la Libye, espèce d’idiot ? »

 

 

Source: Euronews et Fdesouche.com

Sur l’accession de Mayotte au statut de département

Photo : Mahorais laissant éclater leur joie à l’issue du référendum (95% de « oui ») (30/03/09)

Alors que les regards sont tournés vers Lampedusa et les côtes tunisiennes et libyennes, l’écrivain Renaud Camus nous rappelle que le 31 mars prochain 200.000 Comoriens entreront de fait en France (départementalisation de Mayotte) en toute légalité et deviendront « français ». Le peuple français n’a jamais été consulté sur ce changement qui n’a donné lieu à aucun débat politique et médiatique.

Le parti de l’In-nocence déplore vivement l’accession de l’île de Mayotte au statut de département français. Cette île qui appartient géographiquement à l’archipel des Comores ne comporte pour ainsi dire aucune population de culture et de civilisation française.

La langue française même y est ignorée par une très importante partie de la population, qui est composée pour près de moitié d’étrangers au nouveau département, doublement étrangers à la France. Mayotte subit une pression migratoire si forte que même un ministre des gouvernements remplacistes récents s’était interrogé sur l’opportunité qu’il y aurait à y supprimer l’application du droit du sol. En érigeant en département ce territoire si peu français, la République paie (des fortunes) pour l’augmentation de l’immigration de masse et l’accélération du Grand Remplacement de son peuple. C’est pousser l’inconscience et le désir de mort à un degré rarement atteint.


Parti de l’In-nocence (Renaud Camus) et Fdesouche.com

 

12/03/2011

Tillinac évoque le génocide par substitution des Français « d’ici 1, 2 ou 3 générations »

"Le peuple français dans ses profondeurs a peur qu’à l’échéance de 1, 2, ou 3 générations les flux migratoires soient tels qu’on aboutisse à un autre pays"

 

 

"Tant qu’il n’y aura pas une réflexion de fond sur ce que peuvent donner ces flux migratoires incontrôlés et incontrôlables [...] le Front National montera. Non seulement elle sera première (Marine Le Pen, NDLR), mais 25, 30, 35, 40% ne paraissent pas extravagants."

Denis Tillinac

 

Source: http://www.fdesouche.com

 

David Duke: "Les médias prêchent la diversité pour les pays non-juifs, et en même temps, ils prêchent le droit d'Israël à être un Etat juif."

 

Dr David Duke: "La diversité et le multiculturalisme à l'intérieur des nations mènent trop souvent à la division et au conflit."

 

"La diversité ethnique est une arme des suprémacistes juifs qui divisent pour pouvoir régner dans d'autres nations."

 

 

 

Source. Davidduke.com

 

"Les étrangers d'abord: votez socialiste"

 

ooos.jpg

 

 

ump.jpg

 

 

Source: Fdesouche.com

Marine Le Pen brandit ses chiffres de l'immigration

Marine Le Pen a dénoncé samedi une "extraordinaire poussée" de l'immigration légale en France, s'attirant les foudres du ministère de l'Intérieur qui conteste les chiffres utilisés par la présidente du Front national. 

En visite dans le Var pour soutenir les candidats du FN aux cantonales, Marine Le Pen a cité des chiffres qui lui auraient été fournis par des "hauts fonctionnaires patriotes" pour dénoncer l'échec de la politique d'immigration de Nicolas Sarkozy.

Selon elle, la France a accordé 23.504 titres de séjour en janvier 2011, ce qui représenterait une hausse de 42,1% par rapport au mois de janvier l'an dernier.

"C'est 75% de plus que sous (le Premier ministre socialiste) Lionel Jospin. Si on fait une projection sur l'année, on arrive à 300.000 cartes de séjour qui seront délivrées, un record qui n'a jamais été atteint", a dit Marine Le Pen lors d'un point presse.

Selon la présidente du FN, le nombre de demandeurs d'asile a augmenté de 17,4% en janvier, celui des naturalisations de 19,4% alors que dans le même temps, le nombre de reconduites à la frontière aurait baissé de 8,3% et celui des démantèlements de filières clandestines de 17%.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur dénonce des chiffres erronés, qui "ne reflètent pas une tendance et donne une fausse impression de la réalité".

Selon la place Beauvau, le nombre de demandes d'asile ou de titres de séjour pour janvier 2011 ne sont pas encore connus.

En ce qui concerne l'asile, le total des demandes enregistrées sur les deux premiers mois de l'année "n'est en hausse que de +2%" par rapport à la même période l'an dernier.

LES ÉLECTEURS UMP VOTENT "SANS COMPLEXE" POUR LE FN?

De même, le nombre de bénéficiaires du statut de réfugiés accordés par l'Office français de protection des réfugiés (OFPRA) est en baisse de 2,4% sur janvier et février par rapport à l'an dernier.

Concernant les éloignements, le ministère souligne que 1.822 ont été réalisés en janvier 2011 contre 1.980 en janvier 2010.

Dans le Var, qui fut autrefois l'un des laboratoires du parti d'extrême droite, Marine Le Pen a assuré que ses chiffres n'avaient rien à voir avec les révolutions dans les pays arabes.

"C'est la conséquence de la politique d'immigration menée par Nicolas Sarkozy", a-t-elle insisté lors d'un meeting à Toulon, ville gérée par le FN de 1995 à 2001.

"La vraie question est de savoir comment quelqu'un qui n'est pas capable de réguler l'immigration légale pourra faire face demain à un afflux d'immigration clandestine", a-t-elle ajouté.

Marine Le Pen doit se rendre lundi sur l'île italienne de Lampedusa où accostent de nombreux immigrés clandestins fuyant les troubles politiques en Afrique du Nord, Tunisie et Libye en tête.

"Je n'y vais pas par provocation, mais pour voir sur place la réalité de ces flux migratoires", s'est-elle défendue samedi avant de prédire une déroute électorale à la majorité présidentielle.

Selon elle, l'UMP est en "voie d'implosion" et cela se traduira dans les urnes lors des cantonales, les 20 et 27 mars.

"Nicolas Sarkozy ne prendra pas le risque de donner une consigne pour faire voter socialiste. Il est trop affaibli pour cela. Il laissera les électeurs libre de leur choix: on peut facilement imaginer qu'une partie de la droite votera sans complexe pour le Front national", a-t-elle prédit.

Avec Laure Bretton

Source: Yahoo et Reuters