Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2017

Le tweet du jour (4)

Commentaires

Cette complaisance remonte aussi au grand mufti de Jérusalem, Mohammed Amin al-Husseini, qui fût arrêté à Constance par les troupes françaises le 15 mai 1945. Transféré dans la région parisienne dans des conditions très favorables, avec ses deux secrétaires, avec des plats d'un restaurant voisin, puis par un cuisinier mis à disposition par la mosquée de Paris. Protégé par le Quai d'Orsay, il pouvait recevoir et sortir librement, alors qu'il était recherché par les Britanniques comme collaborateur et par les Yougoslaves comme criminel de guerre (avec la 13ème division de montagne de la Waffen SS constituée de musulmans de Bosnie).

A plusieurs reprises, la France refusa son extradition, et organisa son exfiltration dans un pays Arabe, en sollicitant de ceux-ci des pseudo-pressions diplomatiques, faisant croire que ces interventions auraient forcées le gvt français à céder. Ce simulacre diplomatique étant destiné à donner le change face aux Etats-Unis et à la communauté juive. Finalement, il prendra un vol régulier TWA d'Orly au Caire le 29 mai 1946, sous un nom d'emprunt, muni d'un faux passeport fourni par le Quai d'Orsay.

- Louis DENISTY. Le Grand Mufti et le nationalisme palestinien: Hajj Amin-al-Hussayni, la France et la Grande-Bretagne face à la révolte arabe de 1936-1939. L'HARMATTAN.
- Amandine ROCHAS. La Handschar. Histoire d'une division de Waffen-SS bosniaque. L'HARMATTAN.

Écrit par : Coriolan | 24/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire