Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2016

Sadiq Khan : l’étrange complaisance de la gauche

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a d’ores et déjà commencé à prendre des mesures qui ne manquent pas d’inquiéter. Pourtant, la France, et singulièrement la gauche française, observent un étrange silence sur des décisions qui témoignent d’une intention claire de modifier les représentations occidentales.

Sadiq Khan et les femmes sveltes

Il l’avait dit pendant sa campagne électorale : Sadiq Khan n’aime pas les femmes sveltes et veut lutter contre leur représentation publicitaire. Il a donc ordonné à la compagnie publique londonienne de transports en commun de boycotter les publicités incitant les femmes à avoir un corps parfait.

As the father of two teenage girls, I am extremely concerned about this kind of advertising which can demean people, particularly women, and make them ashamed of their bodies. It is high time it came to an end".

Nobody should feel pressurised, while they travel on the Tube or bus, into unrealistic expectations surrounding their bodies and I want to send a clear message to the advertising industry about this.”

En tant que père de deux adolescentes, je suis fortement inquiet par ce type de publicité qui peuvent humilier les gens, particulièrement les femmes, et leur donner honte de leur corps. Il est grand temps que cela cesse.

Personne ne devrait subir la pression, quand il voyage en métro ou en bus, de ces attentes irréalistes à propos de son corps et je veux envoyer un message clair à l’industrie publicitaire à ce propos.

Et voilà comment la censure se justifie au nom du respect de la femme et de son corps, antienne bien connue de tous ceux qui justifient le voile islamique.

Le journal islamique Katibin s’en est d’ailleurs félicité :

Malgré les critiques de personnes dénonçant faussement la volonté du maire de confession musulmane de vouloir imposer les règles islamiques, saluons cette initiative visant à redonner confiance à la femme et à bannir ces représentations qui s’avèrent être idéalisées mais en aucun cas le reflet de la gente féminine actuelle.

Le même Katibin.fr publiait fin avril 2016 un plaidoyer pour le voile qui disait notamment ceci :

Dieu donne de la valeur et de la dignité à la femme en lui demandant de se couvrir et de n’exposer ses atouts qu’aux personnes les plus proches. Son corps n’est pas un objet, sa beauté n’est pas un moyen de rentabiliser des produits ou d’attirer les regards sur des spots publicitaires. La femme est bien plus que cela, elle a bien plus de valeur. (…)

Pour moi, être féministe, ce n’est pas s’exposer à moitié nue pour réclamer ses droits. Etre féministe c’est avoir le contrôle sur qui je suis, sur mon identité en tant que femme, sur ce que je veux exposer ou non de mon corps ou de ma beauté.

On retrouve bien ici la parenté étroite, pour ne pas dire le cousinage, entre la morale féministe et la morale islamiste.

Et on saluera aussi l’habileté du maire de Londres à s’emparer des thèmes préférés par les minorités de gauche pour justifier une mesure morale, rigoriste, liberticide, qui constitue un premier doigt dans l’engrenage d’une censure religieuse. [...]

Lire la suite de l'article sur Atlantico

 
Cet article a initialement été publié sur le blog d'Eric Verhaeghe
 

soumission,islam,houellebecq,sadiq khan,islamisation,grand remplacement,stop islam

Écrire un commentaire