Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2016

Maréchal-Le Pen : "Sarkozy est à l'identité ce que DSK est au féminisme"

La tuerie d'Orlando "n'est malheureusement pas une surprise", commente Marion Maréchal-Le Pen dans les 4 Vérités ce lundi matin. "L'islamisme est une menace mondiale. L'État islamique a des soldats partout. Ça devrait nous inciter à nous protéger davantage, à commencer par suspendre l'espace Schengen. Ça devrait nous inciter à refondre le code de la nationalité française pour la rendre plus restrictive et éviter de fabriquer des Français qui pourraient demain devenir des ennemis de l'intérieur", explique la députée FN du Vaucluse.

À propos des incidents en marge de l'Euro, Marion Maréchal-Le Pen estime qu'aux "rixes entre hooligans s'est ajoutée la descente en masse des racailles des cités de Marseille qui ont profité du chaos général pour venir prendre du plaisir à saccager et se battre". Pour l'élue du Vaucluse, "les forces de l'ordre reçoivent des ordres incomplets, des ordres pour ne pas faire de vagues. À force de vouloir acheter la paix sociale à tout prix, le gouvernement entraîne l'inverse, des débordements qu'il ne contrôle plus".

La loi Travail est "une mauvaise loi", selon la nièce de Marine Le Pen. "Elle ne répond pas aux aspirations des TPE/PME. Elle concerne une infime minorité de grandes entreprises". Et d'ajouter : "Cette loi est devenue un prétexte pour la CGT notamment pour défendre leur privilège. Il voit d'un mauvais oeil qu'on puisse contester leur représentativité".

Concernant la primaire de la droite, Marion Maréchal-Le Pen concède qu'elle a "une sympathie humaine et politique" pour Jean-Frédéric Poisson, le candidat du Parti chrétien-démocrate. "Sur le plan de l'identité, de la souveraineté, de la politique étrangère, il m'apparaît sur une ligne largement compatible avec la nôtre, mais ce n'est pas ma famille politique". Elle conclut sur les récentes envolées identitaires du président du parti les républicains : "Sarkozy est à l'identité ce que DSK est au féminisme".

France TV Info

Écrire un commentaire