Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2018

Les mémoires de Jean-Marie Le Pen : le député para (Un destin français, 2ème partie)

 

Alors que les mémoires de Jean-Marie Le Pen caracolent en tête des ventes de livres en France, TV Libertés vous présente la deuxième partie d’un document exceptionnel et exclusif :”Le Pen, un destin français”. Interrogé par Martial Bild et Arnaud Soyez, l’ancien président du Front National évoque avec passion ses années étudiantes à Paris et ses premiers engagements politiques et militaires. “Pendant toutes ces années, la vie s’offrait tantôt magnifique, tantôt désolante. Le petit Breton avait grandi, la France rapetissé. Pour la relever, j’ai choisi le combat politique”... Le Pen, le député para !

► Faîtes un don pour soutenir le travail de TV Libertés : http://www.tvlibertes.com/don/

► Retrouvez l'actualité de la WebTV sur notre site : http://www.tvlibertes.com/

► Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/tvlibertes

► Suivez ce lien pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tvlofficiel

 

Hongrie : Viktor Orbán prévient que « les pays qui n’arrêtent pas l’immigration seront perdus »

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, a prévenu que « les pays qui n’arrêtent pas l’immigration seront perdus » dans un discours trois semaines avant les élections législatives.

« L’Afrique veut défoncer notre porte, et Bruxelles ne nous défend pas », a déclaré M. Orbán à la foule rassemblée devant le parlement hongrois sous une pluie battante. « L’Europe subit une invasion, et les élites européennes regardent avec leurs mains en l’air. »

S’adressant jeudi à une foule de partisans à Budapest, M. Orbán a utilisé ce discours pour faire de ce vote à venir une bataille existentielle pour la survie de la Hongrie et de l’Europe.

Les sympathisants ont agité des drapeaux et des pancartes soutenant le Fidesz, le parti de Viktor Orbán. Beaucoup sont venus en bus depuis différentes villes de Hongrie, et plusieurs milliers de conservateurs Polonais se sont rendus à Budapest pour soutenir le chef hongrois.

« Nous sommes ici parce que nous soutenons Orbán et nous voulons protéger la Hongrie et défendre tout ce que nous avons accompli ces dernières années », a déclaré Zsolt Kepecz, 40 ans, qui a voyagé avec une cinquantaine de personnes depuis la petite ville de Putnok.

The Guardian

Voir la vidéo sur Fdesouche